Coronavirus. La Gamers Assembly de Poitiers aura finalement lieu en ligne

L'an passé, près de 2.500 joueurs avaient participé à la Gamers Assembly à Poitiers (Vienne). / © Xavier Léoty / AFP
L'an passé, près de 2.500 joueurs avaient participé à la Gamers Assembly à Poitiers (Vienne). / © Xavier Léoty / AFP

Annulée pour cause de covid-19, la plus importante compétition d'e-sport en France devait se tenir au parc des expositions de Poitiers du 11 au 13 avril. Les organisateurs de la Gamers Assembly sont parvenus à maintenir l'événement sous une forme allégée.

Par E. Gérard

"À défaut de grives, on a pris les quelques merles qu'on pouvait trouver" plaisante Désiré Koussavo, fondateur de la Gamers Assembly de Poitiers et président d'honneur de Futurolan.

Annulée pour cause de pandémie de coronavirus, la grand messe de l'e-sport qui devait se tenir comme chaque année au parc des expositions, aura finalement lieu en ligne, "chacun chez soi."

On voulait vraiment proposer quelque chose à tous ces gens inscrits, alors on a opté pour cette formule qui est une grande première.
- Désiré Koussavo, président d'honneur de Futurolan

Version light

Une grande première qui sera allégée. Si les dates sont inchangées - du 11 au 13 avril - le nombre de joueurs et de tournois sera évidemment revu à la baisse. 

L'association poitevine espère rassembler un peu plus d'un millier de gamers et proposera trois tournois dont les très populaires Fortnite et Rocket League. 
© Lionel Vadam MaxPPP
© Lionel Vadam MaxPPP
Loin donc des quelque 2.500 joueurs qui auraient normalement dû disputer la quinzaine de tournois initialement prévus pour cette édition 2020.

Frustrant certes mais mieux que rien pour les organisateurs de l'événement, fiers d'être la plus grande "lan-party" de l'Hexagone. 

Ce ne sera pas la même fête, ni la même ambiance c'est certain mais il y aura quand même de quoi se faire plaisir pour les joueurs comme pour le public.
- Désiré Koussavo

Car si seuls les joueurs inscrits pourront participer, tout le monde pourra regarder. La Gamers Assembly sera en effet retransmise en direct sur le site de l'association. 

La crainte du plantage

Moins de matériel, moins de câbles à tirer, pas de public à accueillir, ni de scène à monter. Cette édition 2020 avec deux fois moins de joueurs pourrait paraître plus facile à organiser ; il n'en est rien.

Les organisateurs craignent en effet les "plantages" à répétition. "À cause du confinement, le trafic a explosé chez les éditeurs de jeu vidéo, les risques de déconnexion sont donc beaucoup plus élevés" reconnaît Désiré Koussavo. 

L'association Futurolan réflechit déjà à des solutions pour contourner cet obstacle : faire démarrer les tournois en décalé par exemple.

Le scénario d'une Gamers Assembly qui pourrait se tenir en septembre à Poitiers avec un nombre restreint de joueurs est par ailleurs toujours à l'étude. 

Reportage de Clément Massé, Thomas Chapuzot et Christophe Pougeas :

Sur le même sujet

Les + Lus