Disparition “inquiétante” de Pablo Boutin : des nouveaux moyens déployés pour retrouver le jeune homme

Depuis le samedi 30 mars, Pablo Boutin, 18 ans, est porté disparu dans le secteur de Vivonne (Vienne). Le jeune homme n’a plus donné de nouvelles, après une soirée entre amis, à deux heures du matin. La gendarmerie de Poitiers mène actuellement les recherches le long de La Vonne et compte utiliser de nouveaux moyens.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Si la disparition n’est pas encore officiellement qualifiée d’inquiétante, les circonstances de l'absence de Pablo Boutin, 18 ans, ont tout pour alarmer. Pour rappel, le jeune homme originaire de Marigny-Chémereau, est porté disparu depuis le samedi 30 mars.

Le jeune a été vu pour la dernière fois vers deux heures du matin alors qu’il quittait une soirée entre amis. Sa bicyclette a été retrouvée “en plein centre bourg". Ce soir-là, il était vêtu d'un t-shirt et d'un pantalon de couleur blanche et il portait des chaussures noires au pied. Mélanie, sa mère, dit ne pas disposer de plus d'informations. Avec une voix très marquée dans le combiné, elle ajoute : "Je ne saurai pas vous répondre à l'heure actuelle, il y a trop de fatigue. C'est vraiment pesant."

CARTE. Zone de recherche approximative des enquêteurs de la gendarmerie nationale

 

La gendarmerie de Poitiers multiplie les recherches dans une zone comprise entre Vivonne, Marigny-Chémereau et le lieu-dit du Fouilloux, au nord. Samedi, c’est avec un hélicoptère qu’ils ont survolé le secteur, mais sans succès. Les conditions climatiques ont compliqué le travail”, confie le lieutenant-colonel Nicolas Chartoire de la gendarmerie de Poitiers. 

Avec “entre 15 et 20 hommes mobilisés en permanence sur l’affaire”, les gendarmes vont également déployer “des moyens complémentaires”. Ainsi, en plus des chiens déjà dépêchés ces derniers jours, des plongeurs vont également fouiller La Vonne qui borde la zone. L’hélicoptère fera également son retour pour un appui aérien. Et pour le compléter, un drone participera aux recherches après avoir obtenu toutes les autorisations de vol. Cet appareil pourra “notamment passer en revue les zones boisées qui ne pouvaient pas être fouillées avec l’hélicoptère”, selon le lieutenant-colonel.

► À lire aussi : Disparition d'Erwan. "On garde encore espoir" : ses proches organisent un rassemblement en son honneur

Les opérations de recherche vont se poursuivre dans les prochains jours. Après le temps déjà écoulé, la disparition est qualifiée “d’inquiétante” par le commandant de compagnie Nicolas Chartoire.

Si vous disposez d'une information sur la disparition de Pablo, vous pouvez contacter la gendarmerie de Vivonne au 05 49 43 41 15.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité