Disparition de Tiphaine Véron : une information judiciaire ouverte

Tiphaine Véron n'a donné aucun signe de vie depuis le 29 juillet. / © AFP
Tiphaine Véron n'a donné aucun signe de vie depuis le 29 juillet. / © AFP

Un mois après la disparition de Tiphaine Véron, cette jeune poitevine partie à Nikko au Japon, une information judiciaire vient d'être ouverte par le parquet de Poitiers.

Par Mary Sohier

Alors que l'enquête se poursuit, le procureur de la République de Poitiers annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour "séquestration et enlèvement" ; la procédure de "disparition inquiétante" prévue par le droit français n'étant pas adaptée au Japon. Toutefois, le parquet précise que ces "qualifications ont été retenues au plan juridique" mais "aucun élément ne permet à ce jour de s'orienter vers une piste criminelle". Il s'agit de permettre une plus étroite collaboration avec les autorités japonaises et par exemple l'envoi d'officiers de police judiciaire sur place.  
 

Plus aucun signe de vie depuis le 29 juillet

Cette jeune femme, originaire de Poitiers, n'a plus donné signe de vie depuis le 29 juillet alors qu'elle se trouvait dans la région de Nikko, dans le nord-est du Japon.

La soeur de Tiphaine Véron espère que l'ouverture de cette information judiciaire "accélérera la procédure". D'ailleurs, la famille va désormais pouvoir se constituer partie civile et accéder au dossier. Des informations importantes, comme les relevés de téléphonie mobile, devraient aussi être communiquées.

La famille se mobilise, la soeur et les deux frères de Tiphaine se sont rendus au Japon pour inspecter les sentiers de la région de Nikko et pour tenter de retrouver des indices. Le père de la Poitevine est toujours sur place et devrait rentrer d'ici une dizaine de jours.
 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus