Forfait vélo à 50€ : à Poitiers, un réparateur se prépare à l'afflux de clients dès le 11 mai

Avec le déconfinement, le gouvernement craint un retour massif à la voiture et veut inciter les Français à se déplacer à vélo. Il lance un forfait de 50€ pour remettre les deux-roues en état. A Poitiers, un réparateur dit recevoir plusieurs appels par jour de clients intéressés.

Ce lundi, Kévin, réparateur vélo à la Cyclerie Café de Poitiers, réalise l'entretien d'un vélo à assistance électrique.
Ce lundi, Kévin, réparateur vélo à la Cyclerie Café de Poitiers, réalise l'entretien d'un vélo à assistance électrique. © Clément Massé - France Télévisions
Et si le déconfinement avait pour bienfait de favoriser l'usage du vélo en ville ? L'annonce gouvernementale vendredi dernier d'un forfait vélo à 50€ suscite l'intérêt des citadins.
"Je dois avoir jusqu'à 7 demandes de renseignement par jour", raconte Philippe Trochon, gérant de La Cyclerie Café, une boutique de réparation de deux-roues à Poitiers.

Derrière son comptoir, ce jeune patron termine son inscription en ligne au dispositif. D'humeur militante, il arbore son t-shirt "Pense à la planète, prends ta bicyclette !
Philippe Trochon, gérant de La Cyclerie Café à Poitiers, finalise son inscription au dispositif gouvernemental de recensement des réparateurs vélo qui proposeront, dès le 11 mai, le forfait de 50€ pour la remise en état de deux-roues.
Philippe Trochon, gérant de La Cyclerie Café à Poitiers, finalise son inscription au dispositif gouvernemental de recensement des réparateurs vélo qui proposeront, dès le 11 mai, le forfait de 50€ pour la remise en état de deux-roues. © Clément Massé - France Télévisions

Forfait 50€ dès le 11 mai

Si son atelier reste actuellement fermé au public, il reçoit néanmoins les clients sur rendez-vous. Ce lundi, Bruno est venu récupérer son vélo à assistance électrique dont il se sert pour aller travailler au CHU. "J'ai un problème avec la chaîne", explique-t-il. "Elle saute !", poursuit cet "habitué du vélo". "Je roule à deux-roues été comme hiver", confie-t-il.

Dans l'atelier, Kévin, le mécanicien, termine les derniers réglages. "La boîte de vitesse est un peu récalcitrante", note-il. "C'est compliqué à répararer car elle est un peu cachée, contrairement aux vélos classiques avec dérailleur. Là, les vitesses sont intégrées."
Kévin, réparateur vélo à la Cyclerie Café de Poitiers, effectue des réglages sur la boîte de vitesse d'un vélo à assistance électrique.
Kévin, réparateur vélo à la Cyclerie Café de Poitiers, effectue des réglages sur la boîte de vitesse d'un vélo à assistance électrique. © Clément Massé - France Télévisions

Ce plan montre une prise de conscience de l'Etat
- Philippe Trochon, gérant de La Cyclerie Café

Pour Bruno, pas de forfait à 50€ pour l'instant, il ne sera effectif qu'à partir du 11 mai. Les réparations du jour entre dans l'entretien régulier de son vélo. Dans cet atelier, tous voient positivement l'annonce d'un plan de soutien au vélo. "Je trouve ça vraiment bien", commente Philippe Trochon. "Pas forcément pour ma boutique mais parce que ça montre une prise de conscience de l'Etat que le vélo est un autre moyen de locomotion.

Forfait vélo à 50€ : à Poitiers, un réparateur se prépare à l'afflux de clients

Réparer freins et chambre à air

Un forfait de 50€ (lien PDF vers le dispositif expliqué) permettrait par exemple pour un VTT haut de gamme de "vérifier les freins hydroliques" ou beaucoup plus pour "un vélo classique : les patins, les freins et la chambre à air, par exemple".

Si ça pouvait servir de déclencheur pour que la mairie construise de vraies pistes cyclables 
- Bruno, cycliste

A ses côtés, Bruno approuve et exprime un premier souhait. "Si ça pouvait servir de déclencheur pour que la mairie construise de vraies pistes cyclables à Poitiers, ce serait une très bonne chose. Parce qu'on a rien!", constate-il.

20 millions d'euros en tout

Le plan gouvernemental prévoit un budget de 20 millions d'euros pour financer le forfait mais aussi pour aider les villes et les départements à développer des pistes cyclables et des zones piétonnes provisoires, pour accompagner les semaines qui suivront le déconfinement.

A Poitiers, par exemple, la mairie veut ouvrir le viaduc Léon Blum aux vélos dès le 11 mai. Les trottoirs seront reservés aux piétons et les vélos occuperont la chaussée. D'autres aménagements cyclables sont annoncés à l'horizon de la rentrée de septembre. Grand bouleversement en vue pour les Poitevins, la voie André Malraux, la fameuse Pénétrante, sera aménagée pour accueillir les vélos. La montée du faubourg Saint-Cyprien sera 100% cyclable avec, pour conséquence, la déviation des bus et des voitures. D'autres aménagements sont prévus sur le boulevard Coligny - Pierre Levée.
Un itinéraire cyclable depuis le centre-ville jusqu'au CHU, en passant par le pont Saint Cyprien, voilà qui devrait réjouir Bruno qui emprunte l'itinéraire quotidiennement. A Poitiers, la révolution cyclable est peut-être enfin en marche.
Philippe Trochon, dans l'atelier de sa cyclerie à Poitiers, arbore un t-shirt militant "Pense à la planète, prends ta bicyclette".
Philippe Trochon, dans l'atelier de sa cyclerie à Poitiers, arbore un t-shirt militant "Pense à la planète, prends ta bicyclette". © Clément Massé - France Télévisions
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports coronavirus santé société coronavirus : envie d'évasion
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter