Météo. 25 degrés attendus en Nouvelle-Aquitaine : les vagues de chaleur de plus en plus fréquentes

La France va vivre une situation météorologique inattendue ce week-end. 25 degrés sont attendus à Poitiers ce samedi. Une forte masse d'air provenant du Sahara va augmenter les températures à des niveaux records pour ce début du mois d'avril.

Après les récents épisodes de fortes précipitations survenus dans la Vienne et dans le Limousin en Nouvelle-Aquitaine, une vague de chaleur devrait arriver ce week-end en Poitou-Charentes, atteignant les 25 degrés à certains endroits.

"Mars et avril, deux grands mois de variation"

Emmanuel Moreau, météorologue basé à Niort, nous donne quelques explications de cette pluie récurrente, avant l'arrivée de cette vague de chaleur d'ici à vendredi. "Les précipitations de la semaine dernière et de ces derniers jours sont dus à un flux océanique qui est très perturbé et très humide. On a un océan qui est chaud, on a beaucoup d’évaporations, on a ce contraste provoqué par une masse d’air très humide".

Ce n'est pas le moment de laver sa voiture.

Emmanuel Moreau

Météorologue

"On a une dépression qui est en approche, mais cette dépression vient se positionner au large du golfe de Gascogne et va provoquer une poussée chaude, en aspirant de l’air du Sahara qui va propulser vers la France ce vendredi, samedi", ajoute Emmanuel Moreau. "C’est ce que l’on appelle plus fréquemment une pompe à chaleur. Elle va également générer un nuage de sable, qui va envahir les ¾ du pays et remonter très haut vers le nord de la France. C’est un nuage qui sera sans doute assez large, assez important, associé à des pluies samedi soir ou dimanche qui pourraient être un peu sales. Ce n’est pas le moment de laver sa voiture".

Le météorologue se veut rassurant quant à la montée significative en température pour ce week-end. Le mercure au sol devrait être un peu plus bas que prévu. "Ces deux situations arrivent dans un contexte favorable à cette période de la saison : mars et avril sont deux grands mois de variation. On peut très bien avoir des gelées, mais aussi les périodes de premières chaleurs. Même si on est sur des températures proches des records. Le nuage de sable et la couverture nuageuse devraient faire fluctuer cette hausse des températures au sol".

Des vagues de chaleur venant du Sahara, un phénomène de plus en plus fréquent dû au changement climatique

Cette hausse des températures est due à une vague de chaleur venant du Sahara. Ces dernières seront de plus en plus fréquentes dans les années à venir. "On sait que dans les projections données par le GIEC, on va retrouver ce type d’épisodes. On aspire un air qui est également plus chaud qu’avant, donc forcément, lorsqu’il arrivera sur le pays, il sera plus chaud qu’avant, relate Emmanuel Moreau. On bat des records de températures au Maroc en plein hiver, on les retrouve donc lorsqu’ils sont propulsés en Europe par ce type de dépression. Et ça, à l’avenir, on en aura de plus en plus, c’est certain".

À lire aussi : Pluie de sable du Sahara : quelles sont les erreurs à éviter pour laver sa voiture ?

Vagues de chaleur, fortes crues, sécheresse historique, le dérèglement climatique a d'importantes conséquences sur la faune et la flore. "Les premiers arbres fruitiers ont démarré fin février, voire début mars pour certains. C’est une des conséquences du changement climatique. Et en plus, on n’est pas à l’abri d’avoir des épisodes de gel derrière. Car la masse d’air au niveau des pôles reste froide parce qu’il n’y a pas de soleil là-haut", explique le météorologue niortais. "On peut très bien avoir un petit coup de froid, et ça, c’est quelque chose que l’on peut craindre à l’avenir. La végétation qui débute tôt et d’éventuels coups de froid qui se produiront quand même, c’est quelque chose que l’on peut craindre à l’avenir".

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité