Poitiers : lauréate du prix Goncourt des lycéens, Clara Dupont-Monod rencontre ses lecteurs à la librairie Gibert Joseph

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mélisande Queïnnec
Les lecteurs ont participé en nombre à la rencontre avec Clara Dupont-Monod à la librairie Gibert Joseph à Poitiers.
Les lecteurs ont participé en nombre à la rencontre avec Clara Dupont-Monod à la librairie Gibert Joseph à Poitiers. © Mélisande Queïnnec/FTV

La journaliste, éditrice et romancière Clara Dupont-Monod, fraîchement lauréate du Goncourt des lycéens et du prix Fémina pour son ouvrage "S'adapter", a rencontré ses lecteurs en début de soirée à Poitiers ce vendredi 26 novembre.

Des dizaines de lecteurs amateurs ou plus aguerris ont envahi le dernier étage de la librairie Gibert Joseph, à Poitiers, pour l'écouter. Clara Dupont-Monod ne s'est pas reposée sur ses lauriers. 24 heures après l'annonce du prix Goncourt des lycéens, l'un des prix littéraires les plus prescripteurs, elle a choisi la ville poitevine pour s'exprimer, ce vendredi 26 novembre. 

"Quand on prend un risque comme celui-ci, il y a une notion de reconnaissance, c'est très gratifiant", s'est-elle réjouie en évoquant la montagne de prix qui ont récompensé S'adapter. Ce dernier, librement inspiré de sa propre histoire, prend pour cadre les montagnes des Cévennes, "plus rugueuses, moins plaisantes que le Poitou", a-t-elle commenté.

Raconter l'injustice

Dans ce roman, un enfant naît dans un village des Cévennes. Souffrant d'un handicap important, il broie l'énergie de ses parents et de son frère aîné, tandis que sa cadette ne parvient pas à s'adapter à cet être "inadapté".

La famille, c'est le lieu des ressources, des grandes retrouvailles.

Clara Dupont-Monod

C'est sur cette fratrie que la romancière a choisi de braquer son projecteur. Un thème "peu exploité littérairement" qui la fascine, comme elle l'explique devant un public à l'écoute. "Elle évolue constamment, la fratrie. Il n'est pas rare qu'un cadet agisse comme un parent, par exemple. Pourtant, on reste l'aîné, le cadet, le benjamin tout au long de sa vie. C'est très intéressant pour un romancier."

Les parents, déboussolés, la grand-mère, qui tente d'offrir à sa petite-fille l'adolescence normale dont elle a terriblement besoin, l'aîné qui s'attache à l'enfant malgré sa différence... Clara Dupont-Monod dit avoir voulu raconter un soutien. "La famille, c'est le lieu des ressources, des grandes retrouvailles. Ceux qui n'en ont pas se débrouillent toujours pour s'en créer une."

"Qui ça va intéresser ?"

"J'ai grandi dans une famille calviniste", s'amuse Clara Dupont-Monod. Elle évoque le jour, peu avant la publication, où elle fait lire S'adapter à sa mère. "Elle est très protestante, très pragmatique. Je ne voulais pas la mettre devant le fait accompli. La première question qu'elle m'a posée, c'est 'qui ça va intéresser ?'"

Quelques rires se font entendre dans la salle. L'autrice évoque, en filigrane, sa propre enfance en terre cévenole. Elle parle vite, délivre beaucoup, reste étonnamment très stoïque lorsqu'elle évoque rapidement le contexte dans lequel elle a grandi, dit vouloir appeler "un chat un chat". "En tant qu'écrivain, on écrit d'abord, on comprend après. Bien souvent, mes réponses sont plus décevantes que les questions des lecteurs."

L'une d'elle, Nathalie, attendait la rencontre depuis 17h. Ce livre, elle l'avait lu avant l'annonce du Goncourt des lycéens. Comme tous les autres. "Je l'ai découverte sur France Inter. Elle a une plume très sensible, très musicale", souligne-t-elle avant d'entrer dans la librairie. "Qui ça va intéresser ?" Beaucoup semblent, en tout cas, s'être laissés séduire. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.