A Poitiers Ségolène Royal défend les opposants aux bassines et critique la réforme territoriale

Après une conférence devant les étudiants de Sciences-Po et une dédicace de son livre, Ségolène Royal était l'invitée du journal de France 3 Poitou-Charentes.
Elle y a exprimé son opposition aux réserves d'eau agricoles et dénoncé les conséquences néfastes de la réforme territoriale.
 
© France 3 Poitou Charentes
A Sciences-Po l'ancienne ministre et ancienne présidente de l'ex région Poitou-Charentes a dialogué avec des étudiants visiblement très intéressés par les questions environnementales : décroissance, place des femmes en politique, lobbys, principe du pollueur payeur, étaient au coeur de leurs préoccupations.


Le reportage à Sciences-Po de Sophie Goux et Marion Ptak :
 
Ségolène Royal devant les élèves de Sciences-Po Poitiers ©France 3 Poitou-Charentes

Invitée du Journal de 19h00 de France 3 Poitou-Charentes depuis une librairie du centre de Poitiers où elle dédicaçait son dernier livre Ségolène Royal a ensuite exprimé son opposition aux réserves d'eau agricoles dans les Deux-Sèvres dont le protocole avait été validé à Niort dans la matinée avec l'accord de la députée Delphine Batho.
Pour l'ancienne ministre de l'Environnement, seul le développement de l'agriculture biologique permettra aux agriculteurs de la région de se développer en dégageant un revenu perenne et suffisant  : 
 
Ségolène Royal s'oppose aux bassines dans les Deux-Sèvres ©France 3 Poitou-Charentes


Ségolène Royal est ensuite revenue sur les conséquences de la réforme territoriale décidée par François Hollande, estimant que son bilan était largement négatif pour des villes comme Poitiers ou Limoges mais aussi pour Bordeaux désormais en proie à la spéculation immobilière :
 
Interview de Ségolene Royal sur la réforme territoriale ©France 3 Poitou-Charentes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique environnement société réforme territoriale