• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un rassemblement au Japon pour “ne pas oublier” Tiphaine Véron

La famille de Tiphaine Véron appelait à un rassemblement à Nikko (Japon), ce dimanche 28 juillet. / © Capture écran Nippon News Network
La famille de Tiphaine Véron appelait à un rassemblement à Nikko (Japon), ce dimanche 28 juillet. / © Capture écran Nippon News Network

Sans nouvelles de Tiphaine Véron, disparue à Nikko (Japon) le 29 juillet 2018, sa famille appelait ce dimanche à un rassemblement dans la ville où la Poitevine a été vue pour la dernière fois. Sa mère et son frère sont sur place. 

Par E. Gérard avec A. Morel

Un message et une photo sur les pancartes : "N'oubliez pas Tiphaine". 

Ce dimanche matin à Nikko (Japon), la famille de Tiphaine Véron appelait à un rassemblement et à une marche silencieuse, dans la ville même où elle s'est volatilisée, il y a maintenant presque un an, le 29 juillet 2018. Tiphaine Véron n'est jamais rentrée à son hôtel. 

Gardez espoir ! 

Le frère de la jeune Poitevine et sa mère avaient donné rendez-vous à la communauté française locale et aux habitants devant la gare pour une marche silencieuse dans les rues.

Si jamais elle est séquestrée et si jamais elle peut nous voir par les médias, si jamais ça peut l'encourager à essayer de s'enfuir (...) lui donner de l'espoir aussi à elle

a déclaré à la chaine de télévision Fuji TV Anne Désert, dont c'est le deuxième déplacement à Nikko. 

Une cinquantaine de personnes et de nombreux journalistes étaient présents."Une réussite" pour Damien Véron qui précise que "la marche blanche, ce n'est pas du tout dans la culture du Japon, ça ne se fait pas ici. Les Japonais sont très pudiques et très timides". 

Si le cortège n'était donc pas aussi fourni que la famille de la Française l'aurait souhaité, le soutien de la population locale s'est toutefois manifesté, mais de façon plus discrète, rapporte Damien Véron. 

Les commerçants sont sortis sur le pas de leur magasin pour nous dire "Gambate". Ça veut dire courage, gardez espoir ! Ça nous a fait chaud au cœur de voir qu'ils sont toujours aussi concernés. 

Une marche au Japon pour ne pas oublier Tiphaine Véron

Nouvelles fouilles

Outre ce rassemblement, la famille de la jeune touriste française a également prévu de mener de nouvelles fouilles dans la rivière. Pour cela, elle va faire appel à Japan Rescue et à sa brigade cynophile.

"Ils devraient intervenir entre le 5 et le 10 août" précise Damien Véron qui ajoute que la police locale "s'était engagée à le faire mais ils ne l'ont pas fait". 

Depuis le jour de la disparition de Tiphaine Véron, sa famille remue ciel et terre pour que l'enquête menée par la police de Nikko aboutisse. En vain à ce jour.

"J'ai la certitude que quelqu'un à Nikko a vu quelque chose" lançait en début de semaine Anne Désert dans un vibrant appel à témoignages diffusé sur les réseaux sociaux. 

Aucun indice

En mai dernier, ils avaient organisé une expédition de recherches avec une équipe de spécialistes français. Durant dix jours, les montagnes et les bords de rivière avaient été fouillés, sans qu'aucun indice probant ne soit retrouvé. De quoi conforter une famille qui n'a jamais vraiment cru à la piste accidentelle. 

Mercredi prochain, l'ambassadeur de France au Japon fera une nouvelle fois le déplacement à Nikko pour y rencontrer la police locale. La famille espère que les policiers de Poitiers qui se sont rendus au Japon le mois dernier, pourront y retourner. 


 

L'exploitation du bambou au Pays Basque pour fabriquer des pailles

Les + Lus