• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des rivières à sec dans la Vienne : une situation alarmante selon la Fédération de pêche

Les poissons de la Dive sont morts / © Sophie Goux - France Télévisions
Les poissons de la Dive sont morts / © Sophie Goux - France Télévisions

La situation des rivières de la région est alarmante. Dans la Vienne toutes les rivières sont concernées par la sécheresse avec pour beaucoup d'entre elles, plus le mondre filet d'eau.Tous les poissons de la Dive sont morts depuis bien longtemps.
 

Par V.P avec Sophie Goux

Les rivières de la Vienne manquent d'eau et toutes sont concernées. Selon la fédération de pêche, la situation est alarmante d'autant que certains cours d'eau sont particulièrement touchés comme la Gartempe, la Dive mais aussi l'Ozon, le Clain et des affluents de la Gartempe.
© Sophie Goux, FTV
© Sophie Goux, FTV
La sécheresse a déjà entraîné une mortalité importante de poissons dans le département et la situation pourrait s'aggraver.
 A Maisonneuve, là où la Dive prend sa source, les derniers survivants sont pris au piège, 

Le niveau est tellement bas que nous n'avons plus d'écoulement vers le cours d'eau. Tous ces poissons sont coincés là, si la situation s'aggrave, ce sont des populations qui vont mourir, ces poissons sont coincés, ils ne peuvent plus bouger,
-Étienne Béguin, responsable développement à la Fédération de la pêche et protection des milieux aquatiques de la Vienne.

Les explications d'Étienne Béguin, responsable développement à la Fédération de la pêche et protection des milieux aquatiques de la Vienne.
 

des rivières à sec dans la Vienne

Il faudra faire des choix selon la fédération de pêche

En aval de la souce de la Dive, l'eau a disparu rapidement du lit de la rivière et les poissons sont morts. Face à cette situation inhabituelle, la fédération de pêche alerte sur l'épuisement progressif de la ressource, elle estime qu'il faudra faire des choix en raison du rôle de l'activité humaine concernant les prélèvements. L'industrie, l'eau potable et l'irrigation sont les principales sources de prélèvement.

On a un déséquilibre dans la Vienne de l'utilisation de l'eau, les usages dépassent depuis logntemps les capacités de la ressource, il faut réserver les eaux souterraines de qualité à l'eau potable.
-Etienne Béguin.


►Pour connaître les mesures de limitation ou suspension temporaire de prélèvement d'eau, vous pouvez consulter le site de la préfecture de la Vienne.
C'est un reportage de Sophie Goux, Francis Tabuteau et Alexandre Liégard.
des rivières à sec dans la Vienne


  



 

Sur le même sujet

Germinal Peiro lance la caravane participative

Les + Lus