Vienne : 25 cas de Covid au foyer des Chevaux-Blancs de Monts-sur-Guesnes, la municipalité réagit

25 cas de Covid ont été détectés à Monts-sur-Guesnes, dans une structure d’accueil pour adultes porteurs d’un handicap mental. La municipalité a insisté sur l’importance des gestes barrières, espérant enrayer une 5e vague qui semble se confirmer.

La tension monte à Monts-sur-Guesnes (Vienne), alors qu’un cluster s’est déclaré il y a quelques jours au foyer des Chevaux-Blancs. Résidents et personnels avaient pourtant tous reçu deux doses de vaccin – et devaient se voir administrer la troisième cette semaine.

Confinement préventif

L’état de santé des 25 cas positifs, placés à l’isolement depuis la semaine dernière, ne suscite heureusement pas l’inquiétude. Les patients autonomes sont confinés de manière stricte. D’autres reçoivent un accompagnement plus personnalisé.

"Les repas sont servis en chambre, sauf pour quelques personnes qui ont besoin d’un accompagnement particulier", explique Éric Lottet, directeur de l’association des Chevaux-Blancs. "Le salarié peut être amené, avec tout le matériel de protection nécessaire, à continuer l’accompagnement, notamment au niveau des repas et de la toilette."

Ce lundi 22 novembre, 36 personnes ont tout de même été testées. Les nouveaux prélèvements ont été transportés dans la foulée dans un laboratoire d’analyses de Poitiers. En fonction des résultats, qui devraient être connus demain mardi, les règles de confinement pourraient être de nouveau assouplies.

Les gestes barrières négligés ?

Ce matin, une classe de l’école élémentaire de Monts-sur-Guesnes était fermée – confrontée, elle aussi, à des cas positifs. Même scénario à Richelieu (Indre-et-Loire) et à Angliers (Vienne), à quelques kilomètres.

"Sur le masque, les gens ont tendance à croire que s’ils sont vaccinés, y a plus de risque. C’est complètement faux", estime Grégory Auroy, boulanger-pâtissier dans la commune voisine de Saint-Jean-de-Sauves. Lui constate un laisser-aller général : "le masque atténue le problème, mais ça n’évite pas le problème… Forcément, il faut faire des rappels à l’ordre régulièrement."

 

Face à la reprise de l’épidémie, le maire de Monts-sur-Guesnes, Alain Bourreau, a tenu à rappeler aux riverains – notamment via les réseaux sociaux – l’importance de conserver les gestes barrière. "La population est malheureusement résignée mais on peut compter sur elle pour appliquer toutes les consignes", a-t-il souligné.

Dans la Vienne, le taux d’incidence s’élève à 151,1 cas pour 100 000 habitants, selon les dernières données de Santé publique France. "Les gens ne font pas attention", conclut un riverain qui ne cache pas son amertume. "En France, on est indiscipliné."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé covid-19