Cet article date de plus de 5 ans

Vigilance orange crues : la Garonne et la Dordogne débordent

Après plusieurs jours de pluie intense et dans le contexte actuel de grandes marées, de nombreux cours d'eau sont en crue. Les débordements les plus marqués sont situés à la confluence de la Garonne et de la Dordogne en Gironde et sur l'Isle aval en Dordogne. 
Les communes situées entre le bec d'Ambès en Gironde et Mussidan en Dordogne se retrouvent les pieds dans l'eau ce jeudi. Bordeaux, Libourne, Coutras, Mussidan sont notamment concernées par le débordement des cours d'eau lié à la marée haute de ce matin.

Les crues touchent aussi les vallées de la Vézère et de la Dronne en Dordogne.

A Bordeaux la Garonne a recouvert les quais, la circulation est impossible. 

© Alexandre Marsat

La situation devrait peu à peu s'améliorer avec la marée basse dans l'après-midi et l'acalmie côté précipitations.

Sur l'Isle aval cependant, les niveaux vont rester à la hausse dans les prochaines heures et continuer à inonder les routes et habitations situées aux abords.

Près de l'océan, les coefficients de marées restent élevés et les niveaux de pleine mer importants. La vigilance reste de mise. Les débordements, bien que généralement localisés, seront encore nombreux.

De nouvelles précipations importantes sont annoncées pour ce week-end, de vendredi à lundi, sur l'ensemble du Sud-Ouest.

Circulation perturbée à Bordeaux


Plusieurs voies ont été sont fermées à la circulation entre 8h45 et 10 heures notamment à Bègles le Boulevard des Frères Moga. Il est maintenant rouvert. A Saint-Louis-de-Montferrand l'Avenue de la Garonne, également fermée dans les deux sens ce matin est de nouveau accessible.

En revanche à Bordeaux la promenade des quais entre le Hangar 14 et le pont Jacques-Chaban-Delmas est interdite à la circulation piétonne et cycliste.

La Garonne est en décrue depuis 9h10. La prochaine marée est prévue à 21h45, de nouveaux débordements et fermetures de voies sont possible. Les pics sont attendus vers 21h15.












Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations