120 foyers de Sète privés de courrier à cause d'une route trop “cabossée”

Sète (Hérault) : la factrice distribue le courrier dans une seule partie de l'immeuble - 14 janvier 2013. / © F3 LR
Sète (Hérault) : la factrice distribue le courrier dans une seule partie de l'immeuble - 14 janvier 2013. / © F3 LR

L'histoire pourrait porter à sourire si les conséquences pour les habitants de la résidence du "Clairs matins" n'étaient pas aussi importantes. Une réunion de concertation doit avoir lieu mardi, entre le syndic et la Poste.

Par Fabrice Dubault


Pas de courrier dans la boîte aux lettres à cause de la route cabossée. C'est le sort des quelques 300 habitants d'une petite résidence à Sète.
Depuis le début de l'année, la Poste estime ne plus pouvoir leur distribuer le courrier en raison du mauvais état de la rue. Certaines portes de la résidence sont desservies mais pas toutes.

DMCloud:28737
Sète (34) : la Poste refuse de distribuer le courrier à cause de l'état de la route
Sète (34) : la Poste refuse de distribuer le courrier à cause de l'état de la route

2 semaines sans courrier

Ce lundi matin encore, Patrick Aquilina vient vérifier s'il a reçu du courrier. Depuis le début de l'année, sa boîte aux lettres reste désespérément vide !
La factrice ne veut plus passer à l'intérieur de cette résidence qui compte plus de 300 habitants. Trop dangereux, selon la Poste, de circuler en mobylette dans la rue privée.

La Poste avait averti le syndic de l'immeuble, en novembre, de sa décision de ne plus distribuer le courrier. Un délai trop court pour les résidents qui rappellent que les trous et les ornières ne datent pas d'hier.

Une réunion de concertation est prévue demain, mardi, entre le syndic et la Poste. Des travaux de remise en état partiel devraient convenir aux deux  parties.
En attendant, les résidents du "Clairs matins" doivent aller chercher leur courrier à l'agence principale en centre ville.

Sète (Hérault) - la résidence "Clairs matins" et les chemins d'accès non-carrossables - 14 janvier 2013. / © F3 LR
Sète (Hérault) - la résidence "Clairs matins" et les chemins d'accès non-carrossables - 14 janvier 2013. / © F3 LR

 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus