• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pourquoi la Une de Charlie-Hebdo ne fait pas vraiment sourire à Toulouse

Charlie Hebdo a choisi de mettre Mohamed Merah à la Une
Charlie Hebdo a choisi de mettre Mohamed Merah à la Une

Pour se "moquer" des réseaux islamistes radicaux, le journal satirique a choisi cette semaine de dessiner à la Une la tombe de Mohamed Merah sous le titre "Reviens il sont devenus fous". A Toulouse, cet humour passe mal. 

Par Fabrice Valery

"On se s'est pas posé la question de savoir si ça allait choquer à Toulouse". Interrogé par notre rédaction, Charb, le directeur de Charlie Hebdo, avoue ne pas avoir pensé que la Une de cette semaine pouvait choquer le lectorat toulousain. "Notre choix éditorial, poursuit-il, c'est de se moquer des réseaux islamistes radicaux à vocation terroriste et en cela on veut montrer que peut-être dans quelques temps Merah apparaîtra comme un modéré".

Le fac-similé de la Une de Charlie-Hebdo du 10 octobre 2012 :
Le fac-similé de Charlie Hebdo / ©
Le fac-similé de Charlie Hebdo / ©
Le journal qui s'est encore fait remarquer en septembre en publiant des caricatures de Mahomet (ce qui a d'ailleurs valu des menaces de mort à son directeur) revendique haut et fort son "irresponsabilité" et son droit à se moquer de tout. Alors quand on pose la question à Charb sur les familles de victimes de Merah qui pourraient être choquées, la réponse fuse : "Si on commence à se demander si ça peut heurter alors on ne fait plus rien". Avant de préciser : "Mais en aucun cas, on ne se moque des victimes de Merah. Notre cible ce sont les religieux radicaux"

A noter que la distribution en kiosques de Charlie-Hebdo, comme d'autres titres de la presse nationale, est perturbée cette semaine par une grève chez Presstalis.

Sur le même sujet

Gilets jaunes : ambiance "bon enfant" à Aimargues dans le Gard

Les + Lus