• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'artiste déprogrammé à Toulouse également censuré à Paris

Une image arrêtée de l'oeuvre vidéo "Sleep" / © Mounir Fatmi
Une image arrêtée de l'oeuvre vidéo "Sleep" / © Mounir Fatmi

Hasard ou loi des séries ? Mounir Fatmi, qui a retiré son oeuvre du Printemps de Septembre à Toulouse en raison d'incidents, est également censuré à l'Institut du Monde Arabe à Paris pour une vidéo sur Salman Rushdie.

Par Fabrice Valery

Selon Le Figaro, qui publie l'information sur son site internet, l'artiste Marocain Mounir Fatmi a été censuré à l'Institut du Monde Arabe à Paris, où il devait présenter une vidéo d'hommage à l'écrivain Salman Rushdie.
L'oeuvre, intitulée Sleep, a déjà été présentée en Belgique. Mais l'Institut du Monde Arabe qui présente à partir du 16 octobre une exposition sur "25 ans de créations arabe" a décidé de la retirer.
L'Institut du Monde Arabe à Paris / © Loic Venance / AFP
L'Institut du Monde Arabe à Paris / © Loic Venance / AFP

Des incidents à Toulouse

La semaine dernière, une autre oeuvre de Mounir Fatmi a été retirée du Printemps de Septembre à Toulouse, suite à des incidents lors d'une projection : des musulmans avaient été outrés que les passants, mal informés, marchent sur les images tirées de versets du Coran qui étaient projetées sur le Pont-Neuf à Toulouse. Des incidents avaient eu lieu. Une jeune étudiante qui avait été giflée a d'ailleurs décidé de porter plainte.

L'oeuvre retirée à Toulouse va remplacer l'oeuvre censurée à Paris !

Le comble dans cette affaire, selon Le Figaro, c'est que l'oeuvre retirée à Toulouse va remplacer celle qui est censurée à l'Institut du Monde Arabe. 
L'artiste marocain Mounir Fatmi a décidé de retirer son oeuvre.
L'artiste marocain Mounir Fatmi a décidé de retirer son oeuvre.

Sur le même sujet

Battle Of The Year : Interview du Bboy Dany

Les + Lus