• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le foie gras tente de séduire les eurodéputés

Canards et oies du Sud-Ouest investissent Bruxelles / © Discretos / Flickr
Canards et oies du Sud-Ouest investissent Bruxelles / © Discretos / Flickr

A l'initiative de la députée européenne Françoise Castex, les députés européens vont pouvoir goûter le foie gras du sud-ouest pendant deux jours. Une réponse aux attaques répétées contre la pratique du gavage.

Par Fabrice Valery

C'est une nouvelle guerre de tranchée que se livrent pro et anti foie gras. Désormais, il faut choisir son camp.
Depuis le mois de juillet 2012, l'Etat de Californie a choisi le sien en interdisant la consommation de foie gras sur son territoire. Plusieurs associations qui luttent contre le gavage des animaux ne cessent de relayer des appels au boycott du foie gras, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et même en France.

Passer à l'offensive

Face à ces attaques, les défenseurs du foie gras commencent à réagir. 
Mardi et Mercredi, la députée socialiste du Sud-Ouest (et Gersoise) Françoise Castex va inviter ses collègues du Parlement Européen à Bruxelles à déguster du foie gras. Sous le titre (un peu pompeux) "Foie Gras : a unique taste of european quality" (en français : un goût unique de qualité européenne), elle invite les députés européens à (gentiment) "se gaver" de bonnes choses. Pour l'occasion, Guillaume Garot, le ministre français de l'agroalimentaire et les présidents des régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, Martin Malvy et Alain Rousset, sont du voyage. 

Un peu de Gers à Bruxelles

Tables rondes, débats, tout est prévu. A la fois, pour tordre le cou (farci ?) aux fausses informations circulant à propos du gavage, mais aussi pour encourager une nouvelle fois l'Europe à protéger les petits producteurs locaux.
Et pour clore l'évènement, la députée Françoise Castex dégaine une arme de poids : le truculent André Daguin, chef auscitain étoilé, aura pour mission de convaincre les derniers récalcitrants. Avec des produits locaux dans son panier. La soirée promet d'être longue. 
André Daguin est du voyage pour convaincre les eurodéputés / © Franck Perry / AFP
André Daguin est du voyage pour convaincre les eurodéputés / © Franck Perry / AFP

Au parlement européen, manif et contre-manif sur le foie gras

Pendant que les pro-foie gras dégustent et discutent de l'avenir de la filière, les anti-foie gras se mobilisent également. Au même moment, ce mercredi, et au même endroit, plusieurs associations européennes anti-gavage organisent une conférence intitulée "Foie gras : ce que les consommateurs mangent et ce que les producteurs ne diront pas". A cette occasion, plusieurs eurodéputés, dont le français Yves Cochet (Europe Ecologie les Verts) vont demander "l'interdiction du gavage pour la production de foie gras" (NDLR : il n'est pas indiqué comment produire du foie gras sans gaver les animaux !). La bataille des idées risque d'être féroce. 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus