• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Airbus A350-XWB sans jamais oser le demander

Image de synthèse de l'A350 dans sa version 800 / © Airbus
Image de synthèse de l'A350 dans sa version 800 / © Airbus

Comme la plupart des programmes lancés par Airbus, l'A350, dont l'usine d'assemblage est inaugurée ce mardi à Toulouse, a connu quelques péripéties. Trois ans de retard, en raison des demandes des clients mais aussi des innovations techniques

Par Fabrice Valery

On l'appelle communément A350. Mais son vrai petit nom c'est A350-XWB (pour eXtra Wide Body, "fuselage extra-large" en anglais). Comme son collègue l'A380, le programme A 350 a connu des péripéties et du retard à l'allumage.

Un programme revu de A à Z

Ce futur moyen et long courrier de l'avionneur européen était au départ un modèle dérivé de la famille A330 et A340. Mais sous la pression des compagnies aériennes, Airbus a décidé en juillet 2006 de revoir sa copie et notamment de le munir d'un fuselage plus large, d'où le "XWB".

Cette modification et le souhait d'Airbus d'intégrer davantage de matériaux composites dans l'appareil ont eu un effet sur la date de livraison du premier appareil : 2014 au lieu de 2011 initialement prévu

Le carnet de commandes :

Depuis, Airbus a engrangé les commandes. 558 fin septembre 2012 pour les 3 modèles de la gamme : 
  • A350-800 : 270 à 312 sièges, 15.700 kms d'autonomie
  • A350-900 : 314 à 366 sièges, 15.000 kms d'autonomie
  • A350-1000 : 350 à 412 sièges, 15.600 kms d'autonomie
34 compagnies aériennes ont passé commandes. A noter que Air France, Lufthansa ou encore British Airways, les principales compagnies européennes n'ont pas encore sorti le carnet de chèque pour l'A350-XWB.

La chaîne d'assemblage toulousaine

La chaîne d'assemblage final de l'A350-XWB a été construite à Colomiers. C'est le cabinet d'architecture toulousain Cardete-Huet qui l'a dessinée. D'une surface de 74.000 mètres carrés, elle a coûté 92 millions d'euros. Particularité : de larges surfaces translucides en façade et des voûtes éclairantes en toiture procurent un éclairage naturel dans les zones de travail.
L'usine d'assemblage de l'A350 à Colomiers / © Cabinet Cardete-Huet
L'usine d'assemblage de l'A350 à Colomiers / © Cabinet Cardete-Huet

Une usine écolo ? (commentaires de Marc Raturat) :
 

la chaine de montage de l'A350


Diaporama : les étapes de l'assemblage du premier A350-XWB

L'Airbus A350 en images

Photo interactive :


Sur le même sujet

Battle Of The Year : Interview du Bboy Dany

Les + Lus