Evacuation et destruction par la police d'un camp de Roms à Toulouse

Une opération de police a débuté tôt ce jeudi matin pour évacuer les habitants d'un camp où vivait une centaine de Roms sur l'Ile du Ramier à Toulouse. Cette évacuation est consécutive à une décision de justice.

Une opération de police a été menée tôt ce jeudi matin sur l'Ile du Ramier  à Toulouse pour évacuer un "camp" où vivent dans des conditions extrèmement précaires des familles d'origine Roms.

Plusieurs dizaines de policiers et de CRS ont commencé à évacuer à l'aube les habitants de ce camp. Situé en bordure de Garonne, au pied de la passerelle de la Poudrerie, le "village" fait de cabanes en planches et en tôle abritait environ une quarantaine de familles.

Photo : le camp au moment de l'intervention des policiers
Le même camp après le passage de la pelleteuse : 
Dans un communiqué, la préfecture de la Haute-Garonne précise que cette évacuation fait suite à une décision du tribunal administratif datant du 22 mai 2012. Les services de l'Etat parlent d'une "évacuation sociale" pour les 40 ménages concernées et indiquent que "plusieurs propositions  leur ont été faites :

Extrait du communiqué
  • L’office français de l'immigration et de l'intégration a proposé à ceux qui le souhaitaient une aide au retour volontaire dans leur pays d’origine.
  • A ceux qui avaient exprimé un désir de travailler et qui démontraient des capacités d’intégration un parcours de formation à la langue française et d'insertion professionnelle a été proposé : 19 ménages sont ainsi concernés. Pour faciliter leur intégration, 9 logements sociaux ont été mis à leur disposition. La mairie de Toulouse a proposé de reloger de façon temporaire 7 autres ménages.
  • Les personnes n’ayant pas répondu aux sollicitations ou ne présentant pas des garanties d’intégration suffisantes ont été orientées vers des hôtels.
La préfecture ajoute que le juge des référés avait considéré que "le rassemblement de groupes de personnes en un lieu non aménagé et dépourvu d’installations sanitaires est de nature à porter atteinte à la salubrité publique et que les campements sont situés en zone inondable faisant courir un danger potentiel en cas de crue, le préfet de la région Midi-Pyrénées, préfet de la Haute-Garonne, a décidé l’évacuation de cette zone". 

Le reportage de Juliette Meurin et Jean-Luc Pigneux : 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité