• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le responsable de la sécurité d'une discothèque exécuté à Toulouse : enquête tous azimuts

L'homme a été exécuté près d'une station service du quartier de Purpan / © Pascal pavani / AFP
L'homme a été exécuté près d'une station service du quartier de Purpan / © Pascal pavani / AFP

Un homme de 32 ans a été mortellement blessé par balles dans la nuit de samedi à dimanche à Toulouse. Exécuté à l'arme automatique. 

Par MP + FV avec AFP

La victime a été retrouvée dans son véhicule, sur l'aire d'une station service, avenue des Arènes. Touché par plusieurs balles de gros calibres tirées en rafale, l'homme est décédé à 3 heures du matin.
Il s'agit de Nordine B, père d'une enfant de deux ans et demi, responsable de la sécurité de la boîte de nuit "Room 157" située avenue de Lespinet à Toulouse.
La victime est l'un des responsables de cette discothèque. / © google street
La victime est l'un des responsables de cette discothèque. / © google street
La victime est connue des services de police. Elle a été emprisonné quelques temps pour des affaires de stupéfiants et de violences.

Le reportage réalisé dimanche  par Pascale Lagorce et Virginie Beaulieu :

DMCloud:21675
La victime est tombée dans un guet-apens

Ce lundi, l'enquête s'oriente tous azimuts. Toutes les pistes sont explorées par la police judiciaire pour élucider cet assassinat Ce genre d'exécution à l'arme automatique, un mode opératoire désormais bien connu dans le Sud-Est, est une première, au moins depuis plusieurs mois, à Toulouse, si l'on excepte les crimes perpétrés par Mohamed Merah, reconnaît-on du côté des policiers tout en soulignant que les expertises devront déterminer quel type d'arme automatique a été employé.
Le parquet a lui aussi évoqué les nombreuses incertitudes du dossier, concernant le nombre des meurtriers ou le véhicule avec lequel il a ou ils ont opéré.  La Dépêche du Midi évoque le nombre de 27 douilles de gros calibres retrouvées autour du véhicule de la victime.
Enfin difficile encore pour les enquêteurs de savoir si cette exécution a un lien avec le passé judiciaire de la victime ou avec son emploi dans la boîte de nuit toulousaine. 

Le procureur a indiqué que le corps portait une vingtaine d'impacts : à lire ici

Sur le même sujet

Occitanie : l'eau de baignade en mer est de bonne qualité, dans les lacs et rivières il y a des points noirs

Les + Lus