Cet article date de plus de 8 ans

Levée de boucliers contre un visuel choc de l'UMP 31 jugé homophobe

Les jeunes UMP de Haute-Garonne ont provoqué une levée de boucliers de nombreux internautes jugeant homophobe et offensante l'illustration d'un article pourtant favorable au mariage pour tous publié sur leur site internet et retiré vendredi,
L'article a été retiré dès le début de la polémique sur les réseaux sociaux
L'article a été retiré dès le début de la polémique sur les réseaux sociaux © DR - capture d'ecran
Les jeunes UMP de Haute-Garonne ont provoqué une levée de boucliers de nombreux internautes jugeant homophobe et offensante l'illustration d'un article pourtant favorable au mariage pour tous publié sur leur site internet et retiré vendredi, a-t-on appris auprès du responsable des Jeunes Populaires de Haute-Garonne, Guillaume Brouquières.
Le visuel, qui circule désormais sur le réseau social Twitter, montrait un jeune homme torse nu, une corde au cou et accompagnait un long article posté il y a plusieurs semaines par un militant homosexuel de l'UMP, plus précisément un passage sur le suicide chez les jeunes homosexuels. L'auteur de l'article avait en fait repris une illustration créée pour l'association Homosexualité et socialisme France (HES) dont le texte indiquait: "Tu ne seras pas une femme mon fils". Il en avait détourné le texte, remplaçant le mot femme par un synonyme péjoratif et familier d'homosexuel.
L'Association des Familles Homoparentales (ADFH), dans un communiqué publié samedi sur son site internet, a "dénoncé avec force le niveau zéro des arguments des jeunes UMP dans le débat sur le mariage pour tous". "A travers cette publication, le niveau maximum de l'homophobie et du morbide
indécent à été franchi!", s'insurge l'association, qui ne compte pas en rester là puisqu'elle étudie "des voies de recours judiciaires".

Guillaume Brouquières n'a pas caché son profond embarras face à la polémique, "comprenant que des gens avaient été choqués et offensés par le visuel". "C'est vrai que quand on met les deux visuels côte à côte, l'original et le notre, c'est gênant", a-t-il admis.

"Les Jeunes Pop 31 sont conscients de l'émoi suscité chez les associations homosexuelles et nous le regrettons car nous défendons les valeurs qui sont les nôtres, contre l'homophobie, et toutes les formes de discriminations, dans le respect du droit à la différence, pour la tolérance", écrit M. Brouquières dans un communiqué de presse posté sur le site internet de son mouvement. "Nous sommes d'autant plus embarrassés que l'article était favorable au mariage gay et que nous ne sommes pas très nombreux à défendre cette idée à l'UMP. Nous nous retrouvons à présent pris entre les anti-mariage gay de notre mouvement et les pro-mariage d'ailleurs qui nous reprochent d'être homophobes", a-t-il expliqué.
© DR




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
les républicains mariage pour tous