Exclusif : l'un des principaux soutiens de Christine de Veyrac choisit “l'unité” avec Jean-Luc Moudenc

Jean-Jacques Bolzan, membre de l'UDI, rejoint Jean-Luc Moudenc / © DR
Jean-Jacques Bolzan, membre de l'UDI, rejoint Jean-Luc Moudenc / © DR

Info du blog "Midi-Pyrénées Politiques" : coup dur pour la candidate UDI aux municipales 2014 à Toulouse. Jean-Jacques Bolzan, l'un de ses principaux soutiens, critique son action et choisit de soutenir l'ancien maire UMP Jean-Luc Moudenc garant selon lui de "l'unité" de la droite et du centre.

Par Fabrice Valery

A un an des élections municipales, la bataille est âpre entre les différents camps et même à l'intérieur de chaque camp. Ainsi, à droite et au centre-droit : Jean-Jacques Bolzan, ancien membre du conseil municipal de Toulouse jusqu'en 2008, président du Parti radical 31 et fondateur de l'UDI (le parti de Jean-Louis Borloo) critique l'attitude de Christine de Veyrac et annonce soutenir Jean-Luc Moudenc, l'ancien maire UMP de Toulouse comme garant de "l'unité". Membre de l'UDI, Jean-Jacques Bolzan était présent lors du lancement de campagne de Christine de Veyrac début février. Il l'accompagnait régulièrement lors de ses visites de terrain.

Il a fait cette déclaration en exclusivité sur notre blog "Midi-Pyrénées Politiques".

Cette défection dans l'équipe de Christine de Veyrac est un coup dur pour la candidate. Elle s'ajoute à d'autres choix effectuées par des personnalités de la droite et du centre-droit à Toulouse. La semaine dernière, par exemple, c'est François Chollet, ancien adjoint de Philippe Douste-Blazy qui avait porté son choix sur Jean-Luc Moudenc

Ces ralliements au patron de l'UMP 31 s'effectuent quelques semaines après la publication d'un premier sondage qui créditait Christine de Veyrac de 3 % au premier tour (sondage qui donnait également le maire PS Pierre Cohen largement vainqueur face à Jean-Luc Moudenc au second tour). 

Sur ce choix de Jean-Jacques Bolzan, lire le post très complet de Laurent Dubois sur notre blog politique avec interview exclusive de l'intéressé.



Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus