Devant les juges, la nounou violente trahie par un magnétophone reconnait ses erreurs

© MaxPPP
© MaxPPP

Jugée ce jeudi à Albi devant le tribunal correctionnel, la nounou qui avait été enregistrée par des parents a reconnu ses erreurs. Le parquet a requis des travaux d'intérêt général. 

Par Fabrice Valery

Une ancienne assistance maternelle de Couffouleux (Tarn) a comparu ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Albi. Les faits remontent à 2012. Un enfant de deux an et demi se plaint de gifles à ses parents. Inquiets, ils placent un enregistreur dans le sac à langer de leur enfant. Les enregistrements révèlent des cris, des hurlements, la présence de chiens près des enfants, l'absence de réponses aux demandes des petits. 
Devant les juges, l'ex-nounou a reconnu sa fatigue et ses erreurs.
Le parquet a requis une peine de travaux d'intérêt général. Le jugement a été mis en délibéré au 16 mai. 
Procès nounou violente

 

Sur le même sujet

Les + Lus