Les archives personnelles de Luis Mariano à la cinémathèque de Toulouse

Ses héritiers ont décidé de confier à la cinémathèque de Toulouse les archives de Luis Mariano : costumes, affiches, enregistrements, films... Une mine d'or pour (re)partir à la découverte du ténor dont on fêtera le centenaire l'an prochain.

Luis Mariano dans "le chanteur de Mexico"
Luis Mariano dans "le chanteur de Mexico" © DR
Luis Mariano aurait eu 100 ans en 2014. Le ténor s'est éteint en 1970 à 55 ans, ses funérailles à Arcangues dans les Pyrénées-Atlantiques, avaient rassemblées des milliers de personnes. Aujourd'hui, sa tombe est toujours fleurie, plusieurs fan-club sont encore actifs et son site internet personnel perdure. 

Grâce à la donation des héritiers du ténor, la cinémathèque de Toulouse dispose donc aujourd'hui d'une incroyable matière pour organiser un évènement pour le centenaire de Luis Mariano.

Aujourd'hui, ses chansons sont toujours fredonnées et donnent même lieu à des reprises diverses et variées. Voici par exemple l'original du chanteur de Mexico puis deux reprise, une assez classique de Roberto Alagna et une bien plus décoiffante du groupe rock basque Sustraia.(voir les vidéos ci-dessous)

Luis Mariano - le chanteur de Mexico

Roberto Alagna - le chanteur de Mexico

Sustraia - Le chanteur de Mexico

Cliquez sur les liens ci-dessous pour écouter et visionner les prestations de Luis Mariano.
Le prince de l'opérette, mondialement connu pour ses chansons et ses rôles comme "le chanteur de Mexico", "La Belle de Cadix", "Violettes impériales" ou "Rossignol de mes amours", pour n'en citer que quelques uns, avait rassemblé pour un concert en Uruguay plus de 100.000 personnes, plus que les Beattles présents au même endroit au même moment. Ils avaient été 160.000 à venir l'écouter à Mexico. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique patrimoine culture