Petit lexique pour profiter de la féria de Nîmes

Le toreador Jose Tomas, oeuvre de Sylvain Fraysse / © France 3 Pays gardois
Le toreador Jose Tomas, oeuvre de Sylvain Fraysse / © France 3 Pays gardois

Feria est un mot espagnol qui signifie jour de fête. Pendant six jours, à la Pentecôte, la ville de Nîmes résonne des clameurs des Olés et tout commence avec la pégoulade. Vous trouverez ici le mode d'emploi pour prendre place dans ces festivités. 

Par VG

Les termes  à connaître absolument  (sous peine de passer à côtés des bons moments) 

L’abrivado : les taureaux sont conduits du pâturage à l’arène

Un aficionado est un amateur de corrida

La bandido : les taureaux sont ramenés de l’arène au pâturage

Les bodegas : des lieux éphémères où les participants aux  ferias se rassemblent pour danser, discuter et boire 

Les encierros : lâchers de taureaux dans un endroit clos

La pégoulade : elle ouvre les festivités de la feria de Pentecôte. Ce serpent géant fait de danseurs, de chanteurs et de chars lumineux chemine au son des peñas et autres groupes musicaux. La Pégoulade progresse le long des boulevards nîmois pour terminer son voyage dans les arènes en fête.

Une peña,  c’est un groupe musical 

Faena,  c'est le nom donné à l'ensemble des passes réalisées à la muleta qui préparent le taureau à recevoir l'estocade.

Muleta : la cape rouge

Tercio une corrida est divisée en trois parties, trois tertios  : la pique, les banderilles puis la muleta.

et l'article de La dépêche du midi pour les novices de la corrida

Sur le même sujet

Lot : manifestation contre la fermeture de la perception de Bretenoux

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne