Spanghero : l'administrateur judiciaire annonce la suppression des 240 emplois mais laisse croire à une reprise partielle de l'activité

Le site Spanghero de Castelnaudary. / © France 3 Midi-Pyrénées
Le site Spanghero de Castelnaudary. / © France 3 Midi-Pyrénées

Selon l'AFP, l'administrateur judiciaire chargé de statuer sur les offres de reprise de l'entreprise Spanghero de Castelnaudary vient d'annoncer la fermeture du site et la suppression des 240 emplois. Il laisse toutefois la porte ouverte aux deux offres de reprise et repousse leur étude au 5 juin. 

Par Marie Martin

C'était une journée cruciale pour les 240 salariés de l'entreprise Spanghero... 
L'administrateur judiciaire convoquait mardi après-midi un comité d'entreprise. Deux plans de reprise, dont un porté par Laurent Spanghero, devaient être examinés. Tout en annonçant la suppression des 240 emplois, l'administrateur a laissé la porte ouverte à une reprise partielle du personnel de l'entreprise de Castelnaudary (Aude) au coeur du scandale de la viande de cheval, a-t-on appris de sources syndicales.
Il a en effet accordé une semaine supplémentaire pour laisser leur chance à deux projets de reprise d'une partie de l'activité qui n'avaient pu être
finalisés avant mardi. Il a donc fixé un nouveau rendez-vous aux membres du comité d'entreprise le 5 juin après-midi.
L'administrateur, Christian Caviglioli, a annoncé aux représentants des salariés que son plan social toucherait la totalité du personnel, faute de plan de reprise viable à ce jour, ont indiqué les délégués syndicaux. Lui et les représentants des salariés ont aussi écouté le propriétaire de l'entreprise, la coopérative basque Lur Berri, présenter ses mesures "pour accompagner le licenciement des 240 salariés", a indiqué Marie Favié (CFE-CGC), qui a évoqué la possibilité de reclassements par exemple.
Mme Favié a qualifié les propositions de Lur Berri de "coquille vide".
Massés devant les grilles de l'usine depuis le début de l'après-midi, les salariés ont pris de plein fouet la nouvelle de cette suppression. 
Le scandale de la viande de cheval a plongé l'entreprise Spanghero,installée à Castelnaudary dans l'Aude, dans une tournente dont elle ne s'est pas relevée. 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus