• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

François Fillon en meeting à La Grande-Motte pour lancer son mouvement “Force Républicaine”

L'ancien premier ministre à la rencontre des militants UMP dans l'Hérault
L'ancien premier ministre à la rencontre des militants UMP dans l'Hérault

Déplacement de François Fillon dans l'Hérault. L'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy sera en réunion publique, à 19h, à La Grande Motte au Patio du Théâtre de Verdure, place du 1er Octobre 1974.

Par Fabrice Dubault


Fillon désigne des cadres locaux à son mouvement, Force Républicaine

Mercredi, 2 jours après le retour de Nicolas Sarkozy devant l'UMP, l'ancien premier ministre, François Fillon, a nommé les représentants de sa nouvelle association politique, Force Républicaine, "dans plus de la moitié des départements", avant un meeting, ce jeudi, à La Grande Motte dans l'Hérault, près de Montpellier.

36 députés sur les 190 que compte l'UMP et douze sénateurs du principal parti d'opposition figurent sur cette liste, dont les anciens ministres Valérie Pécresse (Ile-de-France), Gérard Longuet (Meuse), Eric Woerth (Oise), Dominique Bussereau (Poitou-Charente) ou encore le député-maire de Nice Christian Estrosi (Alpes-Maritimes), lequel est aussi secrétaire général de l'Association des amis de Nicolas Sarkozy.
Des représentants ont été nommés dans vingt régions, selon la liste transmise à la presse.

Le président du conseil régional d'Alsace, Philippe Richert, est aussi désigné dans le Bas-Rhin. Une ancienne députée de la Droite populaire (aile droite de l'UMP) Brigitte Barèges, maire de Montauban, est nommée dans le Tarn-et-Garonne.
Selon un communiqué de François Fillon, la liste sera complétée "en septembre".

L'ancien Premier ministre appelle son mouvement à "s'ouvrir dans un esprit de rassemblement et en lien étroit avec l'UMP, à toutes celles et tous ceux qui veulent redresser la France et renforcer la République et qui s'opposent à la politique de François Hollande et de son gouvernement", mais aussi à "associer les Français à l'élaboration du projet pour la France qu'il prépare avec tous les responsables de Force Républicaine" en vue de la présidentielle de 2017.
Alors que le retour de Nicolas Sarkozy devant les cadres de l'UMP, lundi pour un bureau politique extraordinaire, a nourri énormément de commentaires sur son éventuel retour définitif en politique, son ancien Premier ministre a déjà affirmé qu'il serait candidat "quoi qu'il arrive" à la primaire présidentielle de la droite en 2016.

François Fillon tient un meeting jeudi soir à La Grande Motte, où il pourrait répliquer à l'intervention de Nicolas Sarkozy de lundi.

Sur le même sujet

Montpellier : débrayage au quotidien Midi libre et grève dans les radios locales de France bleu

Les + Lus