• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse s'impose 14 à 3 face à Oyonnax

© AFP
© AFP

Le Stade toulousain, privé des ses internationaux, a réalisé l'essentiel en s'imposant 14 à 3 face à Oyonnax après avoir longtemps buté sur une défense vaillante des joueurs de l'Ain.

Par AFP

Les Toulousains, qui n'avaient perdu qu'un point en six matches à domicile (cinq victoires bonifiées) ont longtemps peiné pour venir à bout de l'équipe de l'Ain, qui a même cru en sa chance jusqu'à l'essai du Toulousain Yann David à six minutes de la fin et n'a pas été récompensée de ses efforts.
Il est vrai que le Stade a présenté pour ce "doublon" une équipe newlook, huit de ses internationaux français ou sud-africains étant retenus en sélection.

Après une première période au cours de laquelle les deux équipes se sont neutralisées, le jeu a été peu ouvert, certes handicapé par le froid (3 degrés), avant d'être plus fermé pendant la seconde période.

Jean-Pascal Barraque, avec trois pénalités en 1re mi-temps, a permis à son équipe, qui retrouvait les ailiers Yves Donguy et Timoci Matanavou, de mener à la pause (9-3), Benjamin Urdapiletta, côté Oyonnax, étant peu en verve avec une seule réussite en trois tentatives.

Les trois internationaux non retenus pour le test-match contre les Springboks, Louis Picamoles avant la pause, Gaël Fickou et Maxime Médard après, ont mis du temps à apporter un plus aux Toulousains.
Cela d'autant que les protégés de Christophe Urios, peu en réussite à l'extérieur mais intraitables à domicile, à l'image de leur dernier succès (22-9) contre Perpignan, ont commencé à faire le siège du camp des Rouge et Noir.
Les dix dernières minutes ont été plus favorables aux hommes de Guy Novès, qui, après être partis à l'assaut de l'en-but oyonnaxien, l'ont franchi après une initiative de Médard conclue en bout de ligne par Yann David (14-3)

Toulouse Oyonnax

 

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus