Ligue 1 : Toulouse, vainqueur du derby de la Garonne

Toulouse, supérieur dans tous les compartiments du jeu, a logiquement remporté à Bordeaux le derby de la Garonne (0-1) disputé à dix contre dix pendant près d'une heure samedi, lors de la 20ème journée de Ligue 1.

Le défenseur du TFC Jean-Daniel Akpa Akpro
Le défenseur du TFC Jean-Daniel Akpa Akpro © AFP/Nicolas Tucat
Toulouse, supérieur dans tous les compartiments du jeu, a logiquement remporté à Bordeaux le derby de la Garonne
(0-1) disputé à dix contre dix pendant près d'une heure samedi, lors de la 20ème journée de L1.
Pour les Girondins, sur une bonne dynamique avant la trêve, les reprises se suivent et se ressemblent après le passage de Monaco (0-2) en août dernier. Et dire que le Paris SG est attendu mardi en Coupe de la Ligue...
Méconnaissables jusqu'à la rentrée de Guillaume Hoarau qui a apporté sa présence, les hommes de Gillot ne méritaient pas autre issue face à des Toulousains en parfaite synergie, qui eux confirment leur bon mois de décembre. 
Malgré l'absence de plusieurs titulaires comme Abdennour et Chantôme, le TFC est resté fidèle à sa réputation, organisé dans un 3-5-2 qui a posé de gros problèmes aux hommes de Gillot, sans point d'ancrage offensif initialement.
Maîtres du milieu et plus entreprenants, Didot et ses coéquipiers ont fait passer quelques sueurs froides à l'arrière garde aquitaine, portée à bout de bras par un Henrique seul à la hauteur, avec leurs insaisissables flèches Braithwaite et Ben Yedder, qui manquait l'ouverture d'entrée d'une frappe du gauche (6).
Et ce n'est pas l'exclusion de Spajic (24) pour un tacle par derrière sur Maurice-Belay qui a refroidi leurs ardeurs. En infériorité numérique, ils sont allés chercher un penalty par Ben Yedder (34), accroché dans la surface par Poundjé en position de dernier défenseur, et donc lui aussi bon pour une douche prématurée. Cela aurait pu être un tournant, Carrasso en décida autrement en détournant la frappe de Ben Yedder, comme il avait réussi à la faire en décembre contre Valenciennes.
De quoi regonfler le moral des siens, en grande difficulté dans la construction, la possession, avec un manque de présence devant rédhibitoire pour espérer décrocher la victoire ce samedi.
Sauf que la tendance perdurait au retour des vestiaires et cette fois, Toulouse faisait mouche par Braithwaite, bien servi par Akpa-Akpro après une touche perdue bêtement par les Girondins près de leur surface, qui ajustait tranquillement Carrasso (0-1, 53).
Après deux nouvelles alertes signées Ben Yedder (56) et Regattin sur coup franc (62) qui auraient pu tuer tout suspense, Francis Gillot sortait de sa poche un Hoarau à court de rythme mais volontaire, acclamé pour son retour en L1 et presque décisif sur son premier ballon.
En position de débordement sur le côté gauche, l'ancien parisien centrait en retrait pour Poko qui trouvait la transversale d'Ahamada (66). 
Sur son quatrième ballon, suite à un centre de Saivet, il envoyait une tête flottante dans la lucarne qu'Ahamada allait chercher au prix d'une belle envolée (77).
Ca se rapprochait pour les locaux, qui accentuaient la pression mais leur inefficacité dans les centres notamment, conjuguée à la maîtrise dans l'entrejeu des joueurs de la Ville Rose scellaient le résultat.

Voir ici le compte-rendu de la rencontre par Frédéric Fraisse, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 32
Foot TFC/Bordeaux

 

Ils ont dit
Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : "On a fait une 2e mi-temps un peu plus honorable où on doit égaliser peut-être sur la frappe sur la barre. Autrement, la 1re mi-temps est catastrophique, techniquement très faible. On a perdu contre une équipe meilleure que nous. Je ne me l'explique pas. A partir du moment où on n'arrive pas à faire un contrôle et une passe, évidemment qu'on a du mal à se trouver, c'est logique. On perd contre meilleur que soi, ça  va arriver encore certainement sur les matches retour. On n'a pas fait les choses comme il le fallait en 1re mi-temps et en 2e, on a eu un peu d'orgueil, on a réagi mais c'était trop tard. A la mi-temps, il fallait rectifier les choses mais techniquement on était trop faible pour exister dans ce match. J'avais déjà des doutes sur le match de Raon-l'Étape où on a mis ça sur le terrain mais il y avait des prémices de ce que j'ai vu aujourd'hui"

Guillaume Hoarau (attaquant de Bordeaux): "J'avais croisé les doigts pour que tout se passe bien. J'ai un double objectif, revenir le plus rapidement possible et aider mes partenaires à faire de bons résultats. Pour la reprise de la L1, à la maison, c'est dur car l'équipe avait à coeur de repartir sur une bonne dynamique. Moi, j'étais content de retrouver la L1 et à la fin, cela a été compliqué. Il manque ce petit plus et je vais bosser pour le rattraper. Après on sait tous que c'est la tête qui commande tout, on a fait un début de match pas très bon alors qu'on sait faire les choses comme il faut. Il ne faut pas se reposer sur les acquis. J'ai essayé de faire ce que je pouvais, c'est dommage car ça se joue sur des détails. Je ne vais pas commencer à mettre des si partout, je vais redoubler d'efforts aux entraînements pour être prêt pour aider ce groupe. Cette défaite vient un peu gâcher ce retour, j'espère être décisif rapidement".

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) : "C'est totalement logique, mérité. On pouvait regretter notre 1re mi-temps où en ayant l'emprise sur le match, on se retrouve en infériorité numérique. Malgré cela, on a su s'organiser et leur poser des problèmes jusqu'à obtenir un penalty et se retrouver à égalité
numérique. On aurait mérité de rentrer aux vestiaires avec un avantage. En 2e mi-temps, on continue de mettre en place le jeu que l'on voulait pratiquer, en leur posant beaucoup de problèmes autant quand on avait le ballon que quand on ne l'avait pas. on a gagné énormément de duels, de situations qui nous ont permis d'avoir de très bonnes situations pour attaquer. On ouvre le score de manière méritée et si on arrive à mieux gérer deux situations intéressantes, on avait la possibilité de breaker. Bien sûr, on reste à la merci d'un long ballon, d'un centre mais l'équipe a très bien défendu et Ali Ahamada a fait aussi sa partie du travail et a aidé l'équipe à garder le résultat
"

Jonathan Zébina (défenseur et capitaine de Toulouse): "Heureux de part la prestation, de part la manière car c'est une victoire contre un adversaire
important pour nous et heureux car on a réussi à tirer d'un match tout ce que l'on sait faire. Ca fait un bout de temps qu'on recherche l'efficacité d'un style de jeu. C'est une grande soirée. Il y a eu des bribes de signal l'année dernière mais c'était de temps de temps, ça disparaissait et ça revenait, il y a eu un bon gros signal à Nantes et là, contre une équipe qui est 5e, avec un effectif important, on a réussi à faire un match référence
".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football