• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bolsin La Fragua : les promesses de Samadet

© SdT
© SdT

Le mexicain Léo Valadez et le landais El Adoureño remportent le concours des jeunes toreros organisé à Samadet par Juan Leal.

Par Vincent Bourg

Le bétail d'Albareal, tout aussi noble et décidé, avait hélas moins de force que la veille. Il a un peu troublé le travail du jury de cette finale du premier certamen La Fragua, qui s'est déroulée dimanche matin dans les arènes de Samadet.

Pour finir, une belle unanimité a couronné le jeune mexicain Léo Valadez, de la Fondation El Juli à Mexico, et le landais El Adoureño, de l'école de Richard Milian Adour Aficion.
Deux jeunes prometteurs, très différents l'un de l'autre, que l'on aura grand plaisir à retrouver tout au long de cette saison dans les arènes du sud-ouest.

Le pari du jeune torero arlésien Juan Leal, qui, à l'orée de sa deuxième saison de matador d'alternative, avait tenu à organiser ce concours pour aider les jeunes apprentis, a été brillamment et magnifiquement gagné : le public, qui a apprécié l'initiative, est reparti ravi et comblé.

L'après-midi, la novillada a consacré le succès du français Clemente.

Jean-Michel Mariou

bolsin de Samadet
extrait de la finale du concours de novilleros de Samadet, le dimanche 9 mars 2014

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus