André Bamberski condamné à un an de prison avec sursis pour l'enlèvement de Dieter Krombach

Il l'avait enlevé en Allemagne afin de le traduire devant la justice française pour la mort de sa fille Kalinka.

André bamberski, le 23 mai à Mulhouse
André bamberski, le 23 mai à Mulhouse © Sébastien Bozon/AFP
Le tribunal correctionnel de Mulhouse a condamné, mercredi 18 juin, André Bamberski à un an de prison avec sursis pour l'enlèvement de Dieter Krombach. Il l'avait enlevé en Allemagne afin de le traduire devant la justice française pour la mort de sa fille Kalinka.

Le Dr Krombach vivait libre chez lui en Allemagne, bien qu'il eut été condamné par contumace en France pour sa responsabilité dans la mort en 1982 de sa belle-fille Kalinka, fille d'André Bamberski. La justice allemande avait abandonné toute poursuite à son encontre.

Dieter Krombach avait écopé de 15 ans de prison ferme

Ce n'est qu'à la suite de son interpellation en octobre 2009 par la police française – qui l'avait retrouvé ligoté et bâillonné sur un trottoir de Mulhouse – que Dieter Krombach a pu être condamné à deux reprises, fin 2011 et fin 2012, à quinze ans de réclusion.

A l'issue du procès pour "enlèvement, séquestration et complicité de violences volontaires", le procureur de Mulhouse, Hervé Robin, n'avait requis contre André Bamberski que six mois d'emprisonnement avec sursis. Ce qui avait conduit l'un des avocats de Dieter Krombach, Me Yves Levano, à fustiger un "réquisitoire de Bisounours".

Vidéo : interrogé par bruno Frediani et Delphine gérard, André Bamberski ne fera pas appel
durée de la vidéo: 00 min 33
La réaction d'André Bamberski
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice national