Juillet, deux fois plus arrosé que la normale

Le mois de juillet a été particulièrement pluvieux dans l'Hexagone, où les précipitations ont été deux fois supérieures à la normale, à l'exception des côtes de la Manche et de la côte varoise.

Nuages d'orage
Nuages d'orage © MaxPPP
C'est la météo la plus nuageuse depuis 1977.
La région bat des records de faibles ensoleillements.
A Strasbourg, il est tombé 202 mm, soit la plus grande quantité d'eau pour un mois de juillet depuis 1948 (172 mm).  A  Chambéry, il a été enregistré 249 mm
de pluie, ce qui fait de juillet  2014 le mois d'été (juin, juillet, août) le plus arrosé depuis 1973.
Clermont-Ferrand a vu aussi tomber des trombes d'eau avec 148 mm, effaçant le record de 1997 de 140 mm.
Au niveau des températures, le pays a été coupé en deux avec une moitié sud, plus fraîche qu'habituellement, et une moitié nord, plus chaude.
"Au sud d'un axe Bordeaux-Strasbourg, les températures moyennes ont été inférieures à la normale, souvent de plus de 1°C dans le quart sud-est" mais "en revanche, de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais, les températures ont dépassé la normale de plus de 1°C", précise Météo-France.
L'ensoleillement a été souvent très inférieur à la normale, avec des déficits dépassant 30% en Franche-Comté, Auvergne  et Rhône-Alpes, mais pas en
 Charente-Maritime, Bretagne et Basse-Normandie où le soleil a été plus généreux que d'habitude.

Reportage Odile Debacker et Anne Ployart

durée de la vidéo: 01 min 31
Bilan Météo

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo archives