• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les abattoirs de Baillargues font le plein pour l'Aïd el Kébir

Les musulmans font la queue devant les abattoirs de Baillargues pour récupérer le mouton en ce jour d'Aïd EL Kébir
Les musulmans font la queue devant les abattoirs de Baillargues pour récupérer le mouton en ce jour d'Aïd EL Kébir

C'est la plus grande fête musulmane. L'Aïd el Kébir commence traditionnellement par le sacrifice du mouton, en écho à celui d'Abraham. Une  période de forte activité dans les abattoirs de la région.

Par Isabelle Bris

Cette fête commémore la soumission d'Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à son Dieu, symbolisée par l'épisode où il accepte d'égorger son fils unique Ismaël sur l'ordre de Dieu. Après son acceptation de l'ordre divin, le Dieu envoie l'archange Gabriel qui substitue au dernier moment l'enfant par un mouton qui servira d'offrande. En souvenir de cette soumission totale d'Ibrahim à son Dieu, les familles musulmanes sacrifient un animal selon les règles en vigueur.

Cette année, plusieurs responsables de mosquées avaient appelé au boycott pour protester contre les prix trop élevés de la viande. Un appel qui ne semble pas avoir été beaucoup entendu en Languedoc-Roussillon. Exemple à Perpignan :


Le fête de l'Aïd El Kebir à Perpignan
Reportage : Dorothée Berhault et Joan Lopez

 

Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus