• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La responsabilité civile d'André Bamberski réduite dans l'enlèvement de Dieter Krombach

André bamberski, le 23 mai à Mulhouse / © Sébastien Bozon/AFP
André bamberski, le 23 mai à Mulhouse / © Sébastien Bozon/AFP

André Bamberski, condamné l'an dernier au pénal pour avoir fait enlever en Allemagne son vieil ennemi Dieter Krombach, a obtenu de la cour d'appel de Colmar qu'elle revoie à la baisse sa responsabilité sur le volet civil du dossier.

Par Véronique Haudebourg

André Bamberski, 77 ans, devra toutefois attendre une ultime expertise pour connaître le montant des indemnisations qu'il devra verser au docteur
Krombach, 79 ans, qu'il avait fait enlever afin qu'il soit jugé en France pour sa responsabilité dans la mort de sa fille Kalinka Bamberski, en 1982.

André Bamberski a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir organisé l'enlèvement, et n'a pas fait appel de cette condamnation au pénal. En revanche, il contestait en appel l'aspect civil du jugement, qui l'a déclaré responsable à hauteur d'un tiers des éventuels dédommagements qui pourraient être alloués à M. Krombach, du fait de cet enlèvement et des violences qu'il a subies.

Dans son jugement rendu ce jeudi, la cour d'appel lui a partiellement donné raison : elle a jugé que le père de Kalinka ne pouvait être civilement responsable des violences infligées à Dieter Krombach par les hommes de main qui l'ont enlevé. En effet M. Bamberski, qui n'a pas participé personnellement à l'enlèvement, a été relaxé pour ces violences. Seuls les deux auteurs de l'enlèvement seront tenus civilement responsables pour ces violences, a décidé la cour d'appel. "Pour moi c'était le point essentiel, je suis donc plutôt satisfait", a commenté M. Bamberski.

L'expertise judiciaire sur le préjudice corporel subi par M. Krombach devra permettre de faire la part des choses entre les blessures qui résultent de l'enlèvement proprement dit et celles qui résultent des violences, a par ailleurs ordonné la cour d'appel. Le père de Kalinka sera alors responsable, solidairement avec les deux autres prévenus, mais seulement pour le préjudice résultant de l'enlèvement.
décision civil affaire bamberski


Les avocats du Dr Krombach -qui purge une peine de 15 ans de réclusion pour la mort de Kalinka, mais continue à clamer son innocence en prison- n'ont à ce stade donné aucune précision sur le montant des indemnisations qu'ils pourraient réclamer. Ce montant dépendra justement des résultats de l'expertise médicale. André Bamberski avait dit s'attendre à ce qu'elles s'élèvent à "2 à 3 millions d'euros", qui seraient déduits de ce que Dieter Krombach doit au titre de l'affaire Kalinka.

Le combat mené pendant 30 ans par André Bamberski pour faire interpeller et condamner Dieter Krombach fait actuellement l'objet d'une adaptation au cinéma, avec Daniel Auteuil dans le rôle principal. Le film, actuellement en post-production, et qui n'a pas encore de titre définitif, sortira sur les écrans
au plus tôt à la fin de l'année, selon Studio Canal.

Sur le même sujet

Le soulagement de Michael Guigou après la victoire du MHB sur Rhein Neckar

Les + Lus