• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Languedoc-Roussillon recevra 1,2 milliard d'euros de l'Europe entre 2014 et 2020

Montpellier - réunion du comité de suivi des fonds européens - février 2015 / © conseil régional du Languedoc-Roussillon
Montpellier - réunion du comité de suivi des fonds européens - février 2015 / © conseil régional du Languedoc-Roussillon

Sur 7 ans, le Languedoc-Roussillon bénéficiera de plus d’1,2 milliard d’€ de crédits européens (FEDER, FSE, FEAMP, FEADER, IEJ), dont 1 milliard gérés par la Région, soit plus de 92 % des crédits. Entre 2007 et 2013, 57.100 projets ont profité de 900 millions de subventions.

Par Fabrice Dubault


Autorité de gestion des fonds européens depuis 2014, la Région Languedoc-Roussillon les mobilise pour le développement économique, l’aménagement du territoire et l’emploi.

Entre 2007 et 2013, 57.100 projets ont bénéficié de 900 M€ de crédits européens et ont généré plus de 2,5 milliards d’euros d’investissement. Pour la période 2014-2020, 200 projets ont été déposés à ce jour auprès du service Europe de la Région.

Bilan FEDER : 268,8 M€ programmés (99,4 %), 2.056 projets cofinancés.
Bilan FSE : 169 M€ programmés (107 %), 3.352 projets cofinancés.
Bilan FEADER : 402,8 M€ programmés (98,8 %), 51.436 projets cofinancés.

L’Europe, l’État et de la Région mettent en oeuvre 5 fonds européens

  • Fonds européen agricole et de développement rural -FEADER-
pour le développement des exploitations agricoles, des entreprises agro-alimentaires, l’agroenvironnement, la filière bois, des territoires ruraux et la compensation des handicaps naturels…

  • Fonds européen de développement régional -FEDER-
pour le développement des PME, la Recherche et Développement, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les transports multimodaux, la revitalisation des quartiers urbains en difficulté, la prévention des risques, le développement des TIC, la valorisation du patrimoine culturel et naturel…

  • Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche -FEAMP-
pour le développement économique des filières pêche et aquaculture, les aides à la modernisation des infrastructures portuaires et aux projets de développement local.

  • Fonds social européen -FSE-
pour les actions favorisant l'emploi, la formation professionnelle en faveur des demandeurs d’emploi, l’insertion, l'accompagnement à la création d’entreprises, l’apprentissage…

  • l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes -IEJ
pour les actions en faveur des jeunes sans emploi et sans qualification pour lutter contre le chômage de ce public…Le Languedoc-Roussillon est l’une des 8 régions métropolitaines bénéficiaires de cette aide.




Programmation 2014-2020 : les chiffres clés

La Région gère

611 M€ du Fonds européen agricole et de développement rural -FEADER-
306 M€ du Fonds européen de développement régional -FEDER-
12,029 M€ du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche -FEAMP-
105 M€ du Fonds social européen -FSE-
13,7 M€ de l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes -IEJ-

La répartition des fonds européens gérés par la Région

FEDER

  • Près de 40 % sur la recherche et développement, sur l’innovation et le développement des entreprises
  • 19 % sur la transition énergétique
  • 8 % sur la problématique des quartiers urbains en difficulté
  • 22 %, pour la lutte contre les risques d’inondation et la valorisation du patrimoine culturel et naturel
  • 10 % pour le développement des TIC

FSE

  • Près des deux tiers pour la formation professionnelle des demandeurs d’emploi et à l’accompagnement à la création d’entreprises
  • 13,7 M€ pour des actions favorisant la lutte contre le chômage des jeunes de moins de 26 ans (Initiative pour l’Emploi des Jeunes)

FEADER

  • Une quarantaine de mesures au service du développement de l’agriculture, de la forêt, de l’agro-alimentaire et des territoires ruraux
  • 30 M€ pour les entreprises
  • 42 M€ pour les exploitations agricoles
  • 40 M€ pour l’installation des jeunes agriculteurs
  • 39 M€ pour la conversion et le maintien à l’agriculture biologique
  • 20 M€ pour le développement de l’hydraulique agricole
  • 65 M€ pour les mesures agro-environnementales
  • 279 M€ pour la compensation du handicap naturel

Sur le même sujet

Gard : un détenu s'évade durant une pause pipi lors d'un transfert entre la prison de Villeneuve-lès-Maguelone et Alès

Les + Lus