• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Départementales : pourquoi vote-t-on FN en Languedoc-Roussillon ?

Une électrice dans l'isoloir d'un bureau de vote du Languedoc-Roussillon - 22 mars 2015. / © F3 LR F.Guibal
Une électrice dans l'isoloir d'un bureau de vote du Languedoc-Roussillon - 22 mars 2015. / © F3 LR F.Guibal

Le FN est présent dans 64 cantons sur 97 en Languedoc-Roussillon et il arrive en tête du premier tour de ces élections dans tous les départements sauf en Lozère. Le géographe Hervé Le Bras lie le vote FN aux inégalités et à la pauvreté, particulièrement fortes dans la région.

Par Zakaria Soullami


Le premier tour des élections départementales a été marqué par une forte poussée du Front national sur le plan national et en Languedoc-Roussillon. Le parti d’extrême droite est une force politique importante dans la région, il gagne du terrain dans le Gard, dans l’Hérault, et l'Aude et il conforte sa position dans les Pyrénées-Orientales. Seule la Lozère échappe à la vague Bleu marine.

Le parti de Marine Le Pen a même fait carton plein dans le Gard qu'il a de bonnes chances de remporter. Il est qualifié pour le second tour de l'élection départementale dans 22 des 23 cantons du département.

Le FN est opposé à l'UMP-DVD ou le PS-DVG dans 54 cantons de la région. 
35 duels FN/PS-DVG auront lieu en Languedoc-Roussillon au second tour
35 duels FN/PS-DVG en Languedoc-Roussillon au second tour / © France 3 LR
35 duels FN/PS-DVG en Languedoc-Roussillon au second tour / © France 3 LR

19 duels FN/UMP-DVD en Languedoc-Roussillon au second tour
19 duels FN/UMP-DVD en Languedoc-Roussillon au second tour / © France 3 LR
19 duels FN/UMP-DVD en Languedoc-Roussillon au second tour / © France 3 LR

Alors comment expliquer le vote FN en Languedoc-Roussillon ?

Hervé Le Bras, directeur d'études à l'Institut d'études démographiques (Ined), fait le lien entre inégalités et vote FN. Le géographe a notamment réalisé la carte des inégalités et celle du vote FN, elles se superposent.

"Familles monoparentales" ou encore "chômage" sont d'autres critères pouvant expliquer le vote FN selon le spécialiste.

La carte des inégalités montre que c'est dans les régions où ça va moins bien qu'ailleurs que le vote FN est le plus fort. Il ne s'agit pas d'une question de cités ou d'agglomérations : ce sont des territoires entiers qui sont touchés. Aussi bien des villages dans le haut du département de l'Aude ou de l'Hérault que dans le centre du Pas-de-Calais.", assure Hervé Le Bras.


 


 


Extrême pauvreté dans la région


Quand vous êtes dans le Languedoc-Roussillon, vous entrez dans les 10% les plus pauvres à 4.800 euros par an. Un pauvre est deux fois plus pauvre dans le Languedoc-Roussillon qu'il l'est en Vendée. Ce n'est pas la même pauvreté.", conclue le géographe de l'Ined.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les images de la manifestation des mères contre l'interdiction du voile lors des sorties scolaires

Les + Lus