Régionales : la gauche favorite pour la présidence de la future grande région

Le conseil régional du Languedoc-Roussillon / © F3 LR / I. Petit-Félix
Le conseil régional du Languedoc-Roussillon / © F3 LR / I. Petit-Félix

L'élection des présidents des conseils départementaux clôturera, ce jeudi, les Départementales marquées par les bons résultats de la gauche en Languedoc-Roussilon et Midi-Pyrénées. Malgré la poussée du FN, la gauche est bien placée pour présider la future grande région en décembre prochain.

Par Zakaria Soullami


Les élections départementales n'ont pas encore donné leur verdict car il reste un troisième tour. L'élection des présidents des conseils départementaux aura lieu ce jeudi. Mais de nombreux élus se projettent déjà en décembre prochain et les élections régionales. Après les résultats positifs obtenus lors des Départementales, la gauche est la favorite logique pour la présidence de la grande région.

Sur les 13 départements du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, 12 ont été remportés par la gauche lors de ces Départementales. Seul l'Aveyron est à droite. C'est dire si la future grande région est dominée par la gauche.

Le FN ambitieux

Gonflé à bloc après ses succès gardois et biterrois, le Front National affiche déjà ses ambitions pour les élections régionales de décembre.

J'ai vu que tous mes amis en Midi-Pyrénées ont beaucoup progressé. Dans le Lot, dans l'Ariège, dans le Gers, le Tarn-et-Garonne et le Tarn avec des scores incroyables", déclare Louis Aliot, député européen, vice-président du FN.



Le politologue Emmanuel Négrier nuance cette présentation. Le FN gagne du terrain, mais il est encore loin du compte.

Les gros scores que le FN obtient en Languedoc-Roussillon sont amoindris par une beaucoup plus faible position en Midi-Pyrénées où il est plutôt entre 10 et 20% sauf dans le Tarn et le Tarn-et Garonne où il atteint 27%".






La droite, autre adversaire de la gauche, est affaiblie, tant en Languedoc-Roussillon qu'en Midi-Pyrénées. Et l'UMP et l'UDI n'ont pas encore désigné leur tête de liste. Les candidatures UMP-UDI devraient être ouvertes le 4 avril prochain.

Damien Alary et Carole Delga, qui ont déjà fait l'union des socialistes régionaux, sont donc bien partis pour présider la future grande région née de la fusion du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées.



Les élections des présidents des conseils départementaux seront retransmises en direct sur notre site jeudi matin.

La gauche favorite pour la présidence de la future grande région
V. Cohen et F. Jobard

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus