• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Match décisif pour Castres face à Bordeaux-Bègles sans Rory Kockott

Rory Kockott / © Remy Gabalda / AFP
Rory Kockott / © Remy Gabalda / AFP

Avant-dernier au classement du Top 14 devant Lyon mais à seulement deux points de Brive, Castres joue son avenir dans l'élite du rugby ce samedi face à Bordeaux-Bègles. A 5 journée de la fin de saison, les victoires sont nécessaires pour sortir la tête de l'eau.

Par Véronique Haudebourg

Les 4 points de la victoire feraient vraiment du bien à Castres dans cette fin de championnat. Mais il va falloir surveiller également de très près le résultat de l'affrontement entre Brive et Lyon. Les premiers devancent de seulement deux points les Tarnais, les seconds les talonnent de 4. Tout se joue donc dans un mouchoirs de poche.

Réconfortés par leurs récents succès, Castres croit encore au maintien et a aussi soif de revanche. Lors du match aller à Bordeaux, les Tarnais s'étaient inclinés 59 à 7.

Castres jouera sans Rory Kockott pour ce nouveau match crucial. Le CO sera privé de son demi de mêlée international, suspendu pour accumulation de trois cartons jaunes après son exclusion temporaire lors de la dernière journée à Grenoble (victoire 16-12 de Castres). Il sera remplacé à son poste par Cédric Garcia ou Antoine Dupont. Sinon, l'effectif du CO sera quasiment au grand complet hormis les joueurs dont la saison est terminée, Richie Gray (bras) et Piula Faasalele (ligaments croisés).
Castres se prépare à recevoir Bordeaux-Bègles


Côté aquitain, Clarkin et Beauxis seront absents. La défaite contre La Rochelle a laissé des traces, notamment pour la 3e ligne et capitaine Matthew Clarkin (poignet) et l'ouvreur Lionel Beauxis (cheville), tous deux forfaits. Autre absent, le pilier Laurent Delboulbès, qui se plaint d'un ligament à la main. Face au CO, le centre Julien Rey devrait débuter, de même que Heini Adams à la mêlée. L'ailier international Sofiane Guitoune, qui est devenu papa cette semaine, devrait commencer sur le banc. Pas de révolution devant où le jeune numéro 8 Marco Tauleigne et le talon Clément Maynadier retrouvent le groupe. Darly Domvo, Romain Lonca et Sébastien Taofifenua sont toujours convalescents.

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus