4 départements d'Occitanie peaufinent leur modèle de revenu de base

Publié le Mis à jour le
Écrit par Juliette Meurin .

13 départements dont le Gers, la Haute-Garonne, l'Ariège et l'Aude ont présenté ce mercredi 6 juin leur modèle de revenu de base. C'est le fruit d'une expérimentation menée sur le terrain depuis 6 mois. L'objectif : aider les plus précaires en maintenant une incitation au travail.

Les 13 départements engagés dans l'expérimentation du revenu de base ont présenté leur travaux ce mercredi 6 juin à l'institut politique de Bordeaux. Parmi eux figurent 4 conseils départementaux de la région Occitanie : la Haute-Garonne, l'Ariège, le Gers et l'Aude.



Pendant 6 mois, tous ces départements ont réalisé un travail en partenariat avec la fondation Jean Jaurès

L'institut des Politiques Publiques a été missionné pour faire l'état des lieux des bas revenus en France et définir un modèle de base à expérimenter.

15000 citoyens ont contribué à ce travail.



Ces départements préconisent une réforme autour de 3 principes : 



  • Un revenu automatique qui fusionnerait le RSA et la prime d'activité
  • Un revenu ouvert aux moins de 25 ans
  • Un revenu  dégressif en fonction des revenus d'activité pour maintenir une incitation au travail


Soumis à condition de ressources, ce revenu de base se monterait à 530 euros pour un célibataire sans enfant.

Selon les modèles retenus, le coût de l'expérimentation par département pour un échantillon de 20 000 personnes est estimé entre 2,8 et 7,5 millions d'euros par an.



Les départements comptent désormais présenter un pré-projet de loi à l'automne afin d'expérimenter ce revenu de base.



Interrogé ce jeudi 7 juin sur France Inter, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dit ne pas croire que le revenu de base, que 13 départements souhaitent expérimenter, soit "la bonne réponse" à la pauvreté, disant préférer une société "fondée sur la valeur travail".



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité