A Aimargues, un artiste prépare son hommage monumental aux poilus

Jean-François Galea, un artiste installé à Aimargues (Gard), achève un triptyque dédié aux soldats de toutes nationalités tombés pendant la première guerre mondiale. Au printemps, l'oeuvre sera déposée dans le cloître de l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun. Notre équipe a pu filmer son travail.

Jean-François Galea dans son atelier d'Aimargues (Gard)
Jean-François Galea dans son atelier d'Aimargues (Gard) © F3 LR Thierry Will
Sur le tableau central, on distingue des hommes morts au combat, dans des uniformes français, allemands, britanniques ou encore sénégalais. Jean-François Galea n'a pas encore achevé son triptyque sur la Grande guerre. Mais il a accepté de se laisser filmer en train d'y travailler, dans son atelier d'Aimargues (Gard).

7,50 mètres de long

Nos reporters Jean-Michel Escafre et Thierry Will ont rencontré cet artiste, né en 1944 et installé là depuis 2008, qui a déjà exposé par 3 fois au Grand Palais, à Paris. Il leur a expliqué que son oeuvre était destinée à l'ossuaire de Douaumont, dans la Meuse, près de Verdun. Le triptyque, long de 7,50 mètres, y sera installé dans le cloître au printemps.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale culture hommage art