L'aire pour poids lourds de Vendres sur l'A.9 périclite peu à peu

L'espace de parking de l'aire de Vendres sur l'A.9 a été transformé en parc photovoltaïque. Août 2015. / © France 3 LR
L'espace de parking de l'aire de Vendres sur l'A.9 a été transformé en parc photovoltaïque. Août 2015. / © France 3 LR

La grande aire sécurisée pour poids lourds, installée sur l'A.9, à Vendres, dans l'Hérault, aurait dû être un grand succès, générateur d'emplois. Mais la concurrence d'autres aires moins chères a eu raison du site, qui perd progressivement toute activité.

Par Ambre Lefevre


L'aire pour poids lourd de Vendres, sur l'A.9, s'est désertifiée avec les années. Le restaurant a fermé ses portes un an et demi à peine après son ouverture. La station de lavage poids lourds a été démantelée.

Ouverte il y a neuf ans en grandes pompes, elle devait être un moyen de redynamiser l'économie locale. Mais les 350 places de stationnement sécurisé pour camions ont laissé place à une vaste installation photovoltaïque.
A l'ombre des panneaux, il reste 116 emplacements, quasi déserts. Et pour cause : à 19,50 euros la nuit, les tarifs sont prohibitifs.

Reportage de Valérie Luxey-Cohen et Yannick Le Teurnier.
Vendres (34) : désaffection de l'aire pour poids lourds sur l'A9
Cohen-Luxey V./Le Teurnier Y.

Le patron de la station service attenante accuse Truck Etape, filiale de Vinci autoroutes, ex-ASF, d'avoir laissé péricliter l'activité. Car il suffit de rouler quelques kilomètres de plus pour trouver, sans sortir de l'autoroute, des aires gratuites, avec moins de services. Et celles qui sont payantes proposent des tarifs équivalents au quart du prix proposé à Vendres.

Condamné pour concurrence déloyale, Truck Etape s'est pourvu en cassation. La justice lui a aussi ordonné de reprendre la station service. Mais la société préfère tout arrêter et demande au pompiste de démonter ses installations et de dépolluer le site. Un comble pour celui qui a investi 1,8 million d'euros sur cette aire désormais fantôme.

Sur le même sujet

Les + Lus