Une amende requise au tribunal de Nîmes contre l'épouse de Gilbert Collard pour outrage

Une amende de 1.000 euros pour outrage à un agent de la SNCF a été requise, jeudi, au tribunal correctionnel de Nîmes, à l'encontre d'Anne-Marie Collard, l'épouse de Gilbert Collard, avocat et député apparenté FN du Gard.

Nîmes - palais de justice - archives
Nîmes - palais de justice - archives © F3 LR

Le jugement a été mis en délibéré au 4 juillet.
L'avocat de la partie civile a réclamé 500 euros de dommages et intérêts.

Selon l'accusation, Mme Collard, attachée parlementaire de son époux, avait déclaré à une employée de la SNCF qui la verbalisait dans un train, entre Marseille et Nîmes, en janvier 2011: "elle est en colère parce qu'elle ne va pas se faire baiser ce soir" et "faites votre boulot de larbin".

La prévenue a farouchement nié ces propos et son défenseur a plaidé la relaxe, parlant de "faits travestis" et d'"exagérations outrancières".
Pour Mme Collard, la contrôleuse a fait preuve d'un zèle excessif. "Je pense qu'elle a reconnu mon mari. Cela l'a peut-être amusée. Mon mari ne laisse pas les gens indifférents", a-t-elle déclaré.

Détenteurs de billets non compostés, M. et Mme Collard avaient été verbalisés le 24 janvier 2011. Mme Collard était de plus munie d'une carte de réduction sans photo et n'avait pas pu présenter de pièce d'identité.

Seul témoin de la scène, son mari n'était pas présent à la barre jeudi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers politique rassemblement national