Antoine Dupont : portrait d'un surdoué du Stade Toulousain

Antoine Dupont lors de la Coupe du monde de rugby au Japon. Photo : Kyodo/MAXPPP / © Kyodo/MAXPPP
Antoine Dupont lors de la Coupe du monde de rugby au Japon. Photo : Kyodo/MAXPPP / © Kyodo/MAXPPP

A 23 ans, Antoine Dupont est un grand espoir du rugby tricolore. En participant à sa première Coupe du monde de rugby au Japon l'année dernière, le demi de mêlée international a pris une nouvelle dimension. Ce natif de Lannemezan est aussi très proche de sa famille. Portrait d'un surdoué. 

Par Christophe Neidhardt

Une clameur s'empare du Stadium. On joue la 61ème minute du match du Top 14, Stade Toulousain - Toulon (13-13).
À deux jours du réveillon de la Saint Sylvestre, Antoine Dupont fait son grand retour sous les couleurs rouge et noire. Maillot qu'il n'avait plus porté depuis la victoire en finale du Top 14 contre Clermont (24-18). 


Deux mois que le demi de mêlée était absent pour une vilaine blessure au dos contractée lors de la Coupe du monde au Japon. Compétition qu'il avait quittée en cours de route. Un retour sur les terrains très attendu donc, preuve s'il en fallait de la nouvelle dimension prise par le jeune tricolore... 

De Castres à Toulouse 

Né à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), Antoine Dupont a débuté le rugby à l'âge de 4 ans. En 2011, il rejoint le centre de formation du FC Auch. Petit gabarit - 1m74 - le demi de mêlée s'engage avec le Castres Olympique où il jouera 3 saisons (66 matches disputés). Sa carrière professionnelle est lancée. 
La même année (2014) il intègre le Pôle espoir de Marcoussis. Fabien Pelous (300 matches avec le Stade Toulousain) le sélectionne pour disputer le Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans, tournoi qu'il suivra en tant que remplaçant.

Auteur de bonnes performances dans le Tarn, Antoine Dupont est repéré par les recruteurs du Stade Toulousain. Il s'engage pour la saison 2017/2018. Le jeune rugbyman - plutôt d'un caractère timide - s'impose au poste de demi de mêlée, concurrençant l'international Sébastien Bézy.

C'est encore un ancien Toulousain qui lui permet de franchir un cap avec les Bleus.
 

Le 8 mars 2017, Guy Novès (entraîneur du Stade Toulousain de 1993 - 2015) l'appelle pour la première fois en équipe de France. Trois jours plus tard, il fête sa première sélection à Rome, face à l'Italie. 

C'est en bleu qu'Antoine Dupont va connaître sa première grande blessure. En 2018, lors de la première journée du Tournoi des Six Nations contre l'Irlande, il se blesse et souffre d'une rupture des ligaments antérieurs du genou droit. Sa saison est terminée. 

Premier Brennus

Déterminé, costaud, le Toulousain profite des bonnes performances européennes (demi-finale perdue face à Leinster 30 à 12, avril 2019) de son club en Coupe d'Europe pour revenir sous le feu des projecteurs. Cette année-là, Antoine Dupont participe à la belle saison de son club qui s'achèvera avec un 20ème Brennus remporté aux dépens de Clermont au Stade de France. Le premier pour le haut-pyrénéen. Et sans doute pas le dernier...
 
Antoine Dupont est aussi proche de sa famille, avec qui il aime partager son temps libre. Regardez le reportage de Raphaëlle Talbot et Delphine Gérard. 


Pour en savoir plus sur Antoine Dupont et sa carrière.

Sur le même sujet

Les + Lus