Après le scandale, l'abattoir d'Alès reprend son activité

Après deux mois de fermeture suite à la diffusion d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés aux animaux, l'abattoir d'Alès, dans le Gard, a repris son activité. Les derniers tests sanitaires ont été concluants.


L'abattoir d'Alès, dans le Gard, aura fermé ses portes pendant exactement deux mois après la diffusion d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés aux animaux par l'association L214.

Soulagement de la "filière viande"


L'abattoir d'Alès a retrouvé une activité quasi-normale depuis lundi. Une reprise sans tambour ni trompette côté officiel mais avec un certain soulagement pour les éleveurs et l'ensemble de la "filière viande".

Reportage à Alès, dans le Gard.

D. De Barros et V. Banabera


Tests sanitaires concluants


Selon la préfecture du Gard, un test de fonctionnement, supervisé par les services de protection des populations, a été mené depuis mercredi dernier sous le contrôle d'un vétérinaire référent national des abattoirs. 

Ce redémarrage progressif concerne les bovins, ovins et porcins. L’abattage de la filière équine (chevaux) a été abandonnée.