En Ariège, les régies d’électricité locales fusionnent pour fournir plus d’énergies renouvelables

Publié le

Ariège énergies locales, c’est le nom d'une toute nouvelle entité énergétique. Elle regroupe les douze régies électriques historiques dans ce département. Ce groupement d’intérêts économiques doit permettre d’accentuer la production énergétique renouvelable.

La fusion du réseau des régies énergétiques en Ariège, c’est fait. Si les tarifs de l’électricité réglementés ne devraient pas augmenter, cette fusion est d’ores et déjà présentée comme une véritable plus value par les gestionnaires locaux de l’énergie. 

En Ariège, la production et la distribution de l’électricité dans ces zones sont déjà assurées par les régies. Elles sont aussi chargées de l’entretien du réseau, des travaux de raccordement et de la commercialisation de l’énergie. “En Ariège on en a douze. Il y en a 150 à peu près en France”, précise Gilles Capy, président du groupement des régies de l’Ariège. Selon lui, la fusion de ces douze régies était devenu “indispensable”

“C’est un service de proximité”

"Nous avons une connaissance fine des besoins des collectivités territoriales et des besoins des clients", défend Gilles Capy. “Nos agents sont parfaitement connus par les clients de nos villes et de nos villages”, assure le directeur. Selon lui, cette proximité permet d’améliorer significativement les services proposés aux Ariégeois. 

La particularité d’une régie c’est d’être née au sein même des collectivités locales

Gilles Capy

Chacune des régies s’est organisée pour avoir un accueil clientèle physique. Souvent, ce n’est plus le cas chez les grands opérateurs à cause des évolutions technologiques”, assure Gilles Capy. 

2 millions d’euros d’investissement par an

Principalement situées en montagne, elles représentent 13 à 15% de l’énergie acheminée auprès des clients du département. “On investit deux millions d’euros par an pour l’ensemble du réseau des régies”, assure Gilles Capy au micro de France 3 Occitanie. 

Le marché de l’énergie est soumis à beaucoup de ruptures et d’évolutions

Gilles Capy

Selon lui, regrouper toutes ces régies pourrait permettre de “jouer un rôle parmi les grands acteurs” de l’énergie. Des acteurs parmi lesquels “l’État, les syndicats d’électricité, les grands opérateurs”, liste Gilles Capy. 

Promouvoir les énergies renouvelables

Selon Gilles Capy, “20 % de l’énergie produite et distribuée par les régies passent par les énergies renouvelables”. En tête, l’énergie hydraulique et, ces dernières années, l’énergie photovoltaïque.  

Nous sommes au coeur du débat sur la souveraineté énergétique à l’échelle nationale et au niveau local

Philippe Ruffat, administrateur du GIE Ariège énergies locales

Cette union devrait permettre de diminuer le coût des structures et d’augmenter la part d’énergie renouvelable produite dans le département. Selon Philippe Ruffat, administrateur du GIE Ariège énergies locales, la fusion sera pleinement opérationnelle à l’horizon 2030.