20 incendies en 15 jours en Ariège : les pompiers alertent sur la dangerosité des cheminées mal entretenues

Publié le
Écrit par Nathalie Fournis
Depuis le début de la saison automnale, une vingtaine de feux s'est déclarée dans les cheminées en Ariège (09). Tous les sinistres font suite à un défaut d'entretien des conduits de cheminées.
Depuis le début de la saison automnale, une vingtaine de feux s'est déclarée dans les cheminées en Ariège (09). Tous les sinistres font suite à un défaut d'entretien des conduits de cheminées. © Guillaume Bonnefont / MaxPPP

Le Service départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) est sur la brèche : pas moins de vingt incendies se sont déclarés dans les cheminées des habitations ariègeoises. Les pompiers souhaitent sensibiliser la population au danger du mauvais entretien des conduits.

Depuis la fin octobre, la chute brutale des températures incite les propriétaires de cheminée à profiter d'une bonne flambée. Cheminées, inserts et autres poêles à bois ont donc repris du service, mais attention lors du rallumage du foyer, le risque d'incendie est bien concret.

Au moins un feu par jour depuis fin octobre

Les pompiers de l'Ariège lancent un appel à la vigilance sur les réseaux sociaux. Une publication sur la page Facebook du SDIS (09) alerte la population des dangers d'incendie liés au mauvais entretien des cheminées. À ce jour pas moins de vingt incendies se sont déclarés dans le département, tous consécutifs à une négligence des utilisateurs. 

Le Lieutenant Éric Martinez du SDIS 09 expose les raisons des départs de feux :

  • Soit le foyer a été trop chargé en bûches et la hauteur des flammes générées à l'allumage embrase le conduit
  • Soit le ramonage des conduits n'a pas été opéré. Le dépôt de carbone dans le conduit peut entrainer une mauvaise combustion et générer des dégagements de monoxyde de carbone. Ce dépôt de carbone peut également être un activateur d'incendie à l'intérieur du conduit
  • Soit une charge de bois importante est laissée sans surveillance pendant la nuit

Quelles préconisations ?

Pour Julien Daddier, commandant des sapeurs-Pompiers du SDIS 09, la sensibilisation à la prudence des utilisateurs doit porter sur une particulière vigilance au moment du coucher. "Il faut diminuer la volumétrie de bois de façon à entretenir le feu, sans prendre le risque d'un échauffement trop important pendant la nuit".

Le ramonage doit aussi être effectué régulièrement pour éviter les dépôts de carbone dans le conduit de cheminée.

"Il faut pratiquer un ramonage au minimum une fois par an et rappeler que le certificat de ramonage peut être demandé par les assureurs pour indemniser les victimes d'incendie".

Pour rappel, la loi du 9 mars 2010 rend obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans les lieux d'habitation. Depuis le 8 mars 2015, tous les logements doivent être équipés d'au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée appelé DAAF. Les détecteurs de monoxyde de carbone  ne sont pas obligatoires en France.

Un ramonage tous les 3 à 4 stères

Myriam Gélis est responsable d'une entreprise de ramonage dans la région toulousaine. Depuis fin août, elle constate que les demandes d'intervention pour les ramonages sont plus importantes que les années précédentes.

"On est débordés d'appels, explique-t-elle, comme les gens sortent moins de chez eux ils s'occupent davantage de leurs maisons depuis la crise sanitaire".  Selon Myriam Gélis, "les gens ne se rendent pas compte de l'importance du ramonage et considèrent que ce n'est pas utile. Quand on brûle 4 stères par an, il faut impérativement un entretien" et d'ajouter "de ne pas brûler n'importe quoi dans son foyer qui n'est pas une poubelle, des palettes qui encrassent le conduit par exemple".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.