Après la grippe aviaire, le domaine de Mazères redevient un haut-lieu d'observation des oiseaux migrateurs

En janvier 2023, le domaine des oiseaux avait subi de plein fouet l'épidémie de grippe aviaire. 150 oiseaux de la ferme pédagogique avaient dû être abattus. Quelques mois plus tard, le lieu est redevenu une halte sur le chemin de la migration.

Véritable havre de paix des oiseaux migrateurs, le domaine de Mazères en Ariège se relève doucement après l'épidémie de grippe aviaire.

Unique en Midi-Pyrénées, le domaine des oiseaux et ses étendues d'eaux au pied des Pyrénées servent de halte à plus de 200 espèces d'oiseaux migratoires.

Halte migratoire

Chaque année au printemps et à l’automne, des dizaines de millions d’oiseaux survolent les Pyrénées pour rejoindre leur destination. Ce domaine constitue pour eux, une aire de repos et de restauration sur le chemin de la migration. Un véritable "spot" pour les passionnés d'ornithologie.

Sur la route de la grippe aviaire...

Mais l'hiver dernier, ce lieu a traversé une grave crise sanitaire. Près de 150 oiseaux de la ferme pédagogique du parc ont dû être abattus à cause de la grippe aviaire, sans compter les nombreux oiseaux sauvages décimés aux alentours.

Quelques mois plus tard, les oiseaux migrateurs se sont réappropriés le lieu. Echasses blanches, petits Gravelots et autres Sternes Pierregarin se sont parfaitement reproduits. 

La ferme pédagogique, qui compte près de 30 espèces d'oiseaux a aussi pu rouvrir ses portes. Car l'épidémie avait fait fuir les visiteurs. Les gestionnaires du domaine, espère renouer rapidement avec les 30 000 curieux par an. Ils attendent aussi avec impatience l'arrivée du vaccin contre la grippe aviaire pour protéger les centaines de cigognes qui vivent à l'année autour du lac.