Ariège : des tablettes pour faciliter la communication des résidents d'Ehpad avec leur famille

La société ariégeoise E FOR IA propose une tablette numérique aux résidents des Ehpad pour communiquer directement avec leur famille et leurs amis. Le personnel de l'établissement participe aussi. Objectif : favoriser le bien-être des pensionnaires tout comme celui de leurs proches... à distance.
Un exemple de ce que peut communiquer la tablette numérique élaborée par la société ariégeoise.
Un exemple de ce que peut communiquer la tablette numérique élaborée par la société ariégeoise. © E FOR IA

Communiquer avec l'un de ses proches en Ehpad a posé des difficultés à beaucoup de familles durant cette période de pandémie. Des résidents ont souffert de l'isolement et pour certains du confinement. Ils se sont sentis coupés du monde et leurs familles rejetées du fait des protocoles sanitaires drastiques.

La société ariégeoise E FOR IA propose une solution innovante qui peut pallier ces difficultés. Il s'agit d'une tablette destinée aux résidents des Ehpad. Le personnel des établissements peut ainsi communiquer directement et quotidiennement avec les familles.

Des infos sur le quotidien

E FOR IA est éditeur de solutions logicielles et d'applications à Pamiers. Cette société n'a pas attendu la pandémie pour plancher sur la communication entre les familles et leurs proches hébergés en Ehpad, l'idée est partie d'un constat. "J'ai travaillé dans la vente de matériel médical aux Ehpad".

C'étaient mes clients et j'étais désolé d'entendre des propos récurrents sur la maltraitance dans ces établissements, même si je ne nie pas qu'elle puisse exister. Disons que ce n'était pas du tout ce que je voyais au quotidien.

Laurent Gaussin

"Je me suis demandé comment on pourrait avoir une image plus positive sur ce qui se fait à l'intérieur, précise le PDG d'EForIA. A l'évidence, c'était un manque d'information sur ce qui se passe à l'intérieur, c'était de savoir communiquer au quotidien avec les familles pour éviter la suspicion".

Une fracture que peut réduire le numérique

Dire ce qu'on fait, comment on le fait... E FOR IA a donc étudié le sujet et créé une tablette spécifique qu'elle a commencé à commercialiser peu avant l'arrivée de la pandémie. L'enjeu : permettre aux familles d'accéder quotidiennement à des informations précises sur leurs proches : humeur, activités proposées, visites, etc.

"Les familles, lorsqu'elles placent leur proche en Ehpad, le font en dernier recours, poursuit Laurent Gaussin. C'est le plus souvent un déchirement de le ou la sortir de chez elle ou de la maison familiale pour la mettre dans un établissement. Parfois, c'est le conjoint qui est encore valide qui doit s'y résoudre. C'est très difficile et à partir du moment ou la personne est en établissement, il n'y a pas de remontées sur ce qu'il vit, ce qui lui est proposé".

Hygiène et confort

L'objectif est donc d'estomper cet éloignement et de remplacer le silence par des informations que communique l'établissement via les soignants qui sont au plus près du résident. "Ce n'est pas un outil destiné à divulguer des données médicales, indique le fondateur d'E FOR IA. Il s'agit plutôt de faire savoir ce qu'a fait la personne dans la journée et dans quel état d'esprit elle se trouve. Il peut aussi y avoir des données sur son confort, son hygiène, le nombre de fois où elle a été changée par exemple, des choses importantes qui font partie des préoccupations des familles".

Le fontionnement est simplifié pour permettre une prise en main facile et rapide du personnel, comme du pensionnaire de l'Ehpad. Les modalités d'utilisation du clavier sont adaptées. Les chiffres et lettres sont, par exemple, affichés en gros caractères.

25 euros par mois

Ce dispositif a déjà été adopté par trois Ehpad de La Rochelle. Certains établissements répercutent les frais sur les familles, 25 euros par mois. D'autres les intègrent au budget global. La tablette est à l'essai dans six établissements de Haute-Garonne, de l’Ariège, de l’Hérault et du Gers. A la rentrée, elle sera commercialisée dans toute la France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille technologies économie économie numérique confinement santé covid-19 innovation