Ariège : les parents d'élèves se mobilisent pour le retour de la famille Mehmeti à Pamiers

Vendredi 31 janvier, la communauté s'est mobilisée pour demander le retour des Mehmetis. / © J.Cortier
Vendredi 31 janvier, la communauté s'est mobilisée pour demander le retour des Mehmetis. / © J.Cortier

Mardi 28 janvier, la famille Mehmeti a été expulsée vers son pays d'origine : l'Albanie. Un acte inhumain pour les parents d'élèves de l'école de Lestan, où étaient scolarisés les enfants. Ils manifestent pour que les Mehmetis reviennent à Pamiers.  

Par M.D

"Mon petit de quatre ans, quand on est allés le chercher le soir, il nous a dit 'Negi est plus là". Et il a pleuré." L'annonce de leur départ expéditif a fait un choc aux parents d'élèves et aux enfants de l'école de Lestan, à Pamiers.

"Expulsés comme des chiens"

Le couple Mehmeti et ses trois enfants, Negi 4 ans,  Gezim 8 ans, et Fatjon 11 ans, ont été renvoyés en Albanie mardi 28 janvier, sans autre forme de procès. À 6h du matin lundi, ils ont été interpellés par les forces de l'ordre, puis amenés au centre de rétention de Cornebarrieu près de Toulouse. Le lendemain, ils prenaient un avion direction Tirana avec onze autres familles albanaises.
 


"Ils ont été expulsés comme des chiens !" s'indigne Jérôme Cortier. Ce parent d'élèves connaissait bien la famille Mehmeti : ses deux enfants étaient camarades de classes avec Negi et Fatjon, et il entretenait de bons rapports avec les parents :

On se parlait tous les matins, ils étaient très gentils, mais ils essayaient d'être discrets...

 

Famille modèle

Arrivés à Pamiers en 2016 sans papiers, les Mehmetis s'intègrent vite à la communauté. Même s'ils ne peuvent pas travailler, ils sont bénévoles à Emmaüs, qui en contrepartie leur fournit logement et vêtements. Ils parlent le français, ne créent aucun soucis, et les enfants sont scolarisés à Lestan. 

Malgré tout, le 30 décembre dernier, ils se voient signifier un arrêté d'assignation à résidence signé le 12 décembre... et se rendent compte qu'ils avaient 48h pour le contester. Trop tard : le couperet tombe, ils doivent être renvoyés en Albanie. Pourtant, le petit Fatjon était scolarisé depuis trois ans. 
 

La communauté se mobilise

Jérôme Cortier, indigné, décide de se mobiliser avec des parents d'élèves et le maire de Pamiers. Vendredi 31 janvier, ils ont organisé une marche pour demander le retour de la famille Mehmeti. Plus d'une cinquantaine de personnes ont apporté leur soutien.

Leurs enfants ne sont pas Albanais, ils ne connaissent pas ce pays... Et comme ils sont Roms, ils n'auront pas le droit à l'éducation là-bas.

Ils ont décidé de faire signer une pétition, puis de l'apporter à la sous-préfète de Pamiers, Agnès Bonjean. Si celle-ci accepte de les soutenir, ils devraient aller à la préfecture de Foix pour demander qu'un geste soit fait. Et espèrent que Negi, Gezim et Fatjon pourront franchir à nouveau les portes de l'école de Lestan. 

Sur le même sujet

Les + Lus