"Ce procès pour harcèlement révélera la préméditation des meurtres de Mirepoix" selon la famille Orsaz

Publié le
Écrit par Robin Doreau

Mardi 30 mai à Foix (Ariège) se tient le procès en correctionnelle de Marie-José Montesinos, principale suspecte dans la mort de Christophe et Célia Orsaz en 2017. Mais il sera ici question des plaintes déposées par Christophe Orsaz quelques mois avant sa mort, contre son ex-amante, pour harcèlement et chantage

"On est en colère contre la justice." Près de six ans après la mort de Christophe et Célia Orsaz, en novembre 2017, Sandrine et Xavier, le frère et la sœur de Christophe, assisteront au procès en correctionnelle de Marie-José Montesinos au tribunal de Foix (Ariège), mardi 30 mai.



Tous les deux sont unanimes, "si la justice s'était penchée sur les plaintes de Christophe au printemps 2017, on aurait peut-être évité le drame. 

Plusieurs plaintes déposées avant le meurtre

Des plaintes pour vol, harcèlement et atteinte à la vie privée avait été déposée par Chritophe Orsaz au printemps 2017, à l'encontre de Marie-José Montesinos, 6 mois avant sa mort. Au cœur de l'affaire, un chantage à la sextape. 



Celia Orsaz, elle aussi, avait déposé plainte à deux reprises pour des faits de harcèlement à l'encontre de l'ex-amante de son père. Elles ne seront pas examinées lors de ce procès.

C'est une femme méprisante, en plus d'être arrogante.

Xavier Orsaz, à propos de Marie-José Montesinos.

Sandrine Orsaz, comme Xavier, ne voulaient surtout pas manquer ce procès, 6 mois avant celui qui se tiendra aux assises, pour l'assassinat et le meurtre de Christophe et Célia Orsaz. "Ce procès en correctionnelle, c'est une première étape. Ça va permettre de mettre en évidence la préméditation dans les actes de cette femme", assure Sandrine Orsaz, qui se refuse à prononcer le nom de Marie-José Montesinos, ancienne amante de Christophe et principale suspecte dans sa mort et celle de sa fille.



D'ailleurs, l'accusée ne devrait pas être présente lors de ce procès le 30 mai. "On ne sait pas pourquoi, c'est dommage", assure Sandrine Orsaz. "Pardon de parler comme ça, mais je suis déçu de ne pas voir sa gueule, poursuit Xavier. Mais ça fait partie du personnage. C'est du mépris. C'est une femme méprisante, en plus d'être arrogante." Le frère de Christophe Orsaz de poursuivre : "Mais elle nous verra en face en novembre."

Un procès aux assises en novembre

Car c'est le 20 novembre que doit se tenir le procès de Marie-José Montesinos, et de Paul Vidal, tous les deux accusés d'avoir tendu le guet-appens fatal à Christophe Orsaz et sa fille de 18 ans.  "S'il n'y a pas de report, nuance Xavier Orsaz. Je reste sur mes gardes, car plus rien ne m'étonne avec la justice."

Depuis plus de cinq ans la famille Orsaz a dénoncé la lenteur de l'appareil judiciaire. Le 30 novembre 2017, Christophe Orsaz disparaissait en compagnie de sa fille Célia. Leurs corps ne seront retrouvés que sept mois plus tard après les aveux de Jean-Paul Vidal en garde-à-vue. Mais il a fallu attendre neuf mois de plus pour que la famille puisse récupérer les corps et les inhumer, en janvier et mars 2019. Puis encore plusieurs mois jusqu'en mai 2021 pour que la Justice ordonne une reconstitution.

"S'il faut faire du bruit et médiatiser l'affaire pour que les choses avancent, alors je le ferais sans hésiter", conclut Sandrine Orsaz. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité