• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une enseignante ariégeoise condamnée pour avoir organisé une manifestation lycéenne contre la loi travail

© Pascal Pavani/AFP
© Pascal Pavani/AFP

Une enseignante du lycée Gabriel Fauré à Foix a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis. On lui reproche d'avoir organisé une manifestation lycéenne contre la loi travail. Plusieurs syndicats dénoncent une condamnation politique.

Par Juliette Meurin

Les faits remontent au 24 Mars dernier, en plein mouvement de contestation de la loi travail dite loi El Khomri.

Ce jour là, à Foix, des lycéens manifestent et parmi eux se trouve une enseignante qui n'hésite pas à prendre un mégaphone pour relayer le mécontentement des élèves.
Poursuivie pour incitation à la rebellion, outrages à policiers et organisation d'une manifestation non déclarée, elle a du s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Foix le 11 Octobre dernier.
La décision a été rendue hier, mardi 6 décembre : le professeur de philosophie est condamné à une peine de 3 mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende ainsi que 500 euros pour chacun des deux policiers qui se sont dits outragés.

Les syndicats Solidaires, FSU, CGT éducation et le syndicat général des lycéens de l'Ariège dénoncent dans un communiqué une condamnation politique. Ils rapellent le contexte de l'époque avec des manifestations dans lesquelles les lycéens et étudiants subissaient des répressions.
Ils expliquent : "il avait été convenu que les jeunes devaient être accompagnés par des adultes afin d'éviter tout débordement."Ils affirment que c'est donc pour cette raison que l'enseignante était dans la rue avec les élèves. Pour ces syndicats, la condamnation de l'enseignante "est une politique délibérée et inacceptable visant à criminaliser l'action syndicale et intimider les militant-es du mouvement social".

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus