Foix : nouvelle victoire des électro-sensibles contre les compteurs Linky

Le TGI (tribunal de Grande Instance) de Foix décide de protéger des plaignants électrosensibles au nom du principe de précaution / © Maxppp
Le TGI (tribunal de Grande Instance) de Foix décide de protéger des plaignants électrosensibles au nom du principe de précaution / © Maxppp

Après les tribunaux de Toulouse et Bordeaux, c'est au tour du TGI de Foix de reconnaître à plusieurs plaignants électrosensibles le droit d'être protégées des ondes des compteurs Linky. 3 questions à Maud Bigand, porte-parole du collectif Touche pas à mon compteur en Ariège.

Par Christine Ravier

Comment réagissez-vous à la décision du tribunal de Foix ?

Il s'agit de la 3e décision favorable en faveur des électro-sensibles, après Toulouse et Bordeaux, concernant le refus du compteur Linky et du Courant Porteur en Ligne (CPL) associé à ce système.

Le CPL est un signal qui passe dans tous les câbles électriques du logement et qui pourrait avoir un impact sur la santé, à commencer par celles des personnes électro-sensibles.

Le tribunal de grande instance de Foix (Ariège) reconnaît à plusieurs personnes le droit d'être protégées des ondes électromagnétiques dont elles se disent victimes, à condition qu'elles présentent un certificat médical.

Pourquoi est-ce une si bonne nouvelle ?

Le juge s'est appuyé sur le rapport de juin 2017 de l'ANSES indiquant que "Le comité d'experts spécialisés recommande d'étudier la possibilité d'installer des filtres pour les personnes qui le souhaiteraient, permettant d'éviter la propagation des signaux CPL à l'intérieur des logements".

Comme à Toulouse, le juge a retenu le "Dommage Imminent" comme raison justifiant sa décision d'interdire à Enedis la pose des compteurs Linky dans ou à l'extérieur du domicile des plaignants électro-sensibles.

Il ordonne la pose obligatoire de filtres pour les personnes électro-sensibles chez qui Linky a déjà été posé.

C'est la 3e décision favorable aux électrosensibles en quelques mois. Pensez-vous qu'elle est de nature à influencer le débat ?  

C'est une décision de poids qui contribue à asseoir la jurisprudence en la matière. Elle permet aussi la reconnaissance de cette pathologie de plus en plus répandue : 5% de Français touchés selon l'ANSES, soit 3 millions de personnes.

Cela souligne les risques du système Linky (Compteur + CPL) pour la santé, que le compteur soit situé à l'intérieur ou à l'extérieur du logement. La brèche est ouverte puisque 3 juges ont fait primer la santé sur les autres aspects du dossier. Enedis doit délivrer une électricité "sans risque".

Les choses bougent : une plateforme de saisine automatique de la justice pour les personnes électrosensibles est lancée. A l'initiative des avocats parisiens Arnaud Durand et Christophe Lèguevaques, les plaignants vont pouvoir constituer en ligne un dossier.

Ils vont ainsi pouvoir saisir gratuitement, sans avoir recours à un avocat, leur tribunal d'instance. Ceci va contribuer à faire reconnaître la dangerosité du Linky.


Maud Bigand est animatrice de l'émission hebdomadaire Touche Pas à Mon Compteur sur Radio Transparence depuis mars 2016. Elle a donné des conférences dot certaines sont diffusées sur la chaîne Stoplinky sur Youtube et sur le site stoplinky.fr.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus